Actualités

PCR : « Aux Réunionnais de construire le Plan de relance à La Réunion »

Le Parti communiste réunionnais lance un nouvel appel à la responsabilité et au rassemblement

Parti Communiste Réunionnais / 8 septembre 2020

Le Parti communiste réunionnais demande à Paris un changement de méthode pour que la part du Plan de relance destinée à La Réunion soit utilisée en fonction des priorités des Réunionnais. Le PCR rappelle que la Conférence territoriale élargie aux forces vives peut être le cadre d’élaboration d’un plan global soutenu par les crédits des plans de relance de l’État et de l’Union européenne.

JPEG - 79.8 ko

Le gouvernement a annoncé un Plan de relance d’un montant de 100 milliards d’euros, dont une partie dont le montant reste à définir sera destinée à La Réunion.

Le PCR rappelle que depuis 1960 et la première loi de programme, La Réunion a connu de nombreux Plans, Lois d’orientation ou de programme… aucun n’a permis de répondre à la crise, d’où la situation actuelle avec des indicateurs sociaux « hors norme ». Ces plans venaient de Paris, et étaient appliqués aux Réunionnais.

Ceci souligne un nécessaire changement de méthode : il faut un plan global, fait à La Réunion par les Réunionnais et pour les Réunionnais. Le PCR appelle élus, institutions et forces vives à travailler ensemble, et renouvelle cette revendication : la Conférence territoriale élargie aux forces vives peut être le cadre d’élaboration. Les élus réunionnais doivent démentir le ministre des Outre-mer en montrant que nous sommes capables de nous mettre d’accord pour avancer ensemble.

L’Union européenne soutient également un Plan de relance. Les crédits européens n’ont pas à être fléchés à Bruxelles. Le PCR demande qu’ils constituent une enveloppe globale dont la répartition est décidée à La Réunion, en fonction des priorités des Réunionnais qui peuvent diverger des intérêts de l’Union européenne. L’Union européenne pourra ensuite vérifier elle-même que les fonds sont utilisés selon le plan défini à La Réunion.

Fait au Port, ce mardi 8 septembre 2020
Yvan Dejean, secrétaire général du PCR



Un message, un commentaire ?

Signaler un abus



Messages






  • Autonomie énergétique, alimentaire jusqu’au sel après le sucre (même si en abuser provoque des maladies, côté sucre, avec le diabète, qui entraîne la cécité, des amputations, la gangrène et cardiaques avec le sel qui durcit les veines et les artères donc provoque la surtension du sang, puis enfin des transports propres, créateurs d’emplois durables, raisonnables, comme les téléphériques pour relier les hauts comme Cilaos-St Leu et ceux de St Denis. Un train "TER PEI" entre Ste Rose et St Joseph pour finalement rendre ringard ce que l’on vit, subit aujourd’hui, avec une belle entrée de ville, de découverte finalement des visiteurs, réunionnais de retour sur leur île depuis parfois des années, touristes renseignés aux guides touristiques bien présentés, une copie de la promenade des anglais, voir sur You Tube. Actuellement, en lieu et place de celà, on débarque en se retrouvant dans des bouchons, donc de la fumée, des micro particules cancérigènes, du bruit de moteurs, d’accéleration, de freinage, au lieu des gazouillis de soiseaux tropicaux. Rêvons un peu pour l’île de la Réunion, soyons réalistes et utopiques on peut dire, osons changer, en mieux. Nous sommes arrivés à un stade où il faut à la fois préserver la nature, dont on dépend, surtout si en plus on veut atirer les touristes, les familles parties s’installer en France métropolitaine, penser à l’image perçue en arrivant, certains visiteurs sont des voyageurs qui ont vite fait pour se faire une opinion, juste, justifiable, de ce qu’ils auront vécu durant leur séjour, et ça, ça compte, l’image. Y a du boulot, c’est sur, bonne continuation quand même et vive le changement positif pour tout le monde, Arthur qui pédale sous la pollution qui hélas s’accroît encore. Atchoum, même masqué.

    Article
    Un message, un commentaire ?