Actualités

PCR : poursuivre les combats de Paul Vergès

Le Parti communiste réunionnais rend hommage à son fondateur

Manuel Marchal / 13 novembre 2019

Le Parti communiste réunionnais a rendu hier hommage à Paul Vergès à l’occasion du troisième anniversaire de sa disparition. La cérémonie s’est tenue dans le cimetière paysager du Port et fut marquée par plusieurs prises de parole, un dépôt de gerbe sur la tombe de la famille Vergès et une minute de silence.

JPEG - 118.4 ko

Cela faisait hier trois ans que Paul Vergès nous a quittés. Lors des obsèques organisées le 15 novembre 2016 au cimetière paysager du Port, Élie Hoarau, président du PCR, avait fixé le cap : le meilleur hommage à rendre à Paul Vergès était de continuer ses combats.

JPEG - 134.5 ko

Depuis, le PCR organise tous les ans un hommage à Paul Vergès, à la date anniversaire du décès de l’ancien dirigeant du Parti, au cimetière paysager du Port.
La cérémonie d’hier était présidée par Maurice Gironcel, ancien secrétaire général du PCR. Elle a été marquée par la participation de militants communistes, de sympathisants et de personnes d’autres tendances politiques qui ont travaillé avec Paul Vergès.

JPEG - 88 ko

Maurice Gironcel insista beaucoup sur un des héritages laissés par Paul Vergès, la lutte contre le changement climatique. Les combats de l’ancien fondateur du PCR ont contribué à la prise de conscience de la nécessité de se mobiliser contre ce phénomène. C’est en 1996, pendant la campagne électorale d’une élection législative partielle que Paul Vergès et Philippe Berne prirent tout le monde à contre-pied. Ils tinrent une conférence de presse qui n’était pas consacrée à l’élection, mais qui visait à alerter sur les effets du changement climatique, sur l’importance de s’y préparer et sur les moyens de les combattre. Jusqu’à son dernier souffle, Paul Vergès présida l’Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique (ONERC), institution créée par la proposition de loi qu’il présenta et fut adoptée à l’unanimité dans des termes identiques par l’Assemblée nationale et le Sénat en 2001.

Prises de parole

Ce fut ensuite Yvan Dejean, secrétaire général du PCR, qui rendit l’hommage du Parti à son fondateur. Le dirigeant communiste expliqua comment le PCR œuvre pour rester fidèle à la parole donnée lors des obsèques de Paul Vergès, à savoir continuer ses combats.
Ce fut l’occasion de présenter un bilan des actions menées notamment cette année, qui est celle du 60e anniversaire du PCR. L’événement phare de ces célébrations a été l’organisation de la Conférence idéologique internationale du 26 au 28 octobre. Elle fut le moment d’échanger des expériences, et d’expliquer aux invités extérieurs la thèse des quatre phénomènes irréversibles (démographie, changement climatique, mondialisation des échanges et innovation technologique), thèse à laquelle contribua largement Paul Vergès et qui fixe le cap de l’action du PCR.

JPEG - 88.4 ko

Raymond Lauret, ancien adjoint de Paul Vergès à la mairie du Port, a évoqué les démarches faites pour créer dans la cité maritime un parc cultuel, où allaient co-exister des édifices religieux de croyances différentes. Il a aussi rappelé les actions clandestines menées pour aider l’ANC à lutter contre l’apartheid, à l’époque où ce régime raciste était soutenu par la France.
Jean-Pierre Marchau a dit regretter que son parti les Verts n’était pas dans l’Alliance en 2004, ce qui aurait permis de faire une meilleure mandature.

JPEG - 103.5 ko

Simone Biedinger a rappelé tout ce qu’elle et Lucien doivent à Paul Vergès. Elle s’est souvenue de leur arrivée à La Réunion en 1969, de leur volonté de s’impliquer dans la lutte et de la rencontre avec Paul Vergès qui les convint de s’installer dans leur île.

Minute de silence

JPEG - 103 ko

Après les prises de parole, les participants à l’hommage se sont alors rendus devant la tombe de la famille Vergès où repose Paul Vergès. Une gerbe a alors été déposée au nom du Parti communiste réunionnais. Puis Maurice Gironcel demanda une minute de silence. La cérémonie se conclut alors par ce moment de recueillement.

M.M.