Actualités

Pierre Larrouturou en grève de la faim : l’heure de la solidarité

2 ans après le succès de sa conférence « Crise climatique, crise financière : quelle solution » à La Réunion

Manuel Marchal / 5 novembre 2020

Depuis plus de 8 jours, Pierre Larrouturou a entamé une grève de la faim pour dénoncer la tournure prise par le Budget européen, contraire aux engagements de l’Europe dans les domaines sociaux et environnementaux. Lors de sa venue à La Réunion en 2018, Pierre Larrouturou avait présenté lors d’une conférence la cause pour laquelle il a décidé de lancer une grève de la faim. Les propos de l’économiste tenus devant plusieurs centaines de patrons et autres décideurs n’avaient fait l’objet d’aucune contestation, ils avaient même été applaudis. Souhaitons que les Réunionnais qui n’ont pas oublié Pierre Larrouturou soient au rendez-vous de la solidarité.

JPEG - 126.4 ko
Vue d’une partie du public présent le 5 mars 2018 à la conférence de Pierre Larrouturou à l’université.

La venue de Pierre Larrouturou à La Réunion en mars 2018 est la conséquence de la lutte menée par Paul Vergès pour que les responsables politiques fassent de la lutte contre le changement climatique une priorité. En 2001, la loi proposée par Paul Vergès faisant de la lutte contre l’effet de serre une priorité nationale est votée à l’unanimité et dans les mêmes termes par l’Assemblée nationale et le Sénat. De ce texte a découlé la création de l’Observatoire national sur les effets du changement climatique (ONERC) présidé par Paul Vergès jusqu’à son décès. Cette institution nouvelle assurait un rôle de médiation entre la connaissance scientifique et les décideurs politiques. En son sein existe donc un Comité scientifique où siègent d’éminents spécialistes. Parmi eux figuraient le climatologue Jean Jouzel, membre du GIEC à qui fut décerné le Prix Nobel de la Paix.
En tant que président de l’ONERC, Paul Vergès fut d’ailleurs un des rares responsables politiques à être reçu personnellement par le président du GIEC lors de la COP-15, Conférence de Copenhague sur le climat.

Conséquence du combat de Paul Vergès

Le décès de Paul Vergès en 2016 n’a pas éteint la cause qu’il défendait, bien au contraire. Le Parti communiste réunionnais prit alors la décision d’une initiative pour valoriser ce combat auprès de l’opinion réunionnaise. Des contacts ont alors été pris avec Jean Jouzel pour une visite du Prix Nobel de la Paix à La Réunion en mars 2018, afin de faire coïncider de moment avec l’anniversaire de la naissance de Paul Vergès. En raison d’impératifs, il ne put répondre à cette invitation, mais il proposa la venue de Pierre Larrouturou qui accepta de relever le défi,
Jean Jouzel est avec Pierre Larrouturou le co-auteur d’un ouvrage « Pour éviter le chaos climatique et financier ». Ce livre-programme défend l’idée d’un budget européen à la hauteur des enjeux. Il souligne que lors de la crise des subprimes, l’Union européenne n’avait pas hésité à mobiliser 2000 milliards d’euros pour aider les banques victimes de leurs propres turpitudes.
Le budget européen pourrait être abondé d’une taxe sur les transactions financières.
Dans un premier temps, la venue de Pierre Larrouturou s’inscrivait dans deux événements : la première Marche pour le climat organisée à Sainte-Suzanne et une conférence à l’Université.
Le premier événement reporté à cause des conditions climatiques, une conférence organisée par le SIDELEC à l’Université de La Réunion se tint le 5 mars 2020 : « Crise climatique, crise financière : quelle solution ». Plusieurs institutions étaient partenaires de cette opération : CINOR, Région, Département, et le Cercle des entrepreneurs de La Réunion.

Tous d’accord avec Pierre Larrouturou pendant la conférence

La conférence du 5 mars rencontra un grand succès. Pierre Larrouturou y exposa les idées contenues dans le livre « Pour éviter le chaos climatique et financier ». Le public largement composé de représentants d’entreprises donna un accueil favorable à ces propos. Pas une voix discordante émanant d’un décideur réunionnais ne vint remettre en cause les propositions présentées par Pierre Larrouturou. Un Collectif Climat 2020 fut même créé le jour même, afin de donner à La Réunion un écho et les moyens de participer à ce combat mené en Europe.
Voulant porter ce message au plus haut niveau des institutions européennes, Pierre Larrouturou fut candidat et élu au Parlement européen en 2019. Il fut également élu Rapporteur général pour le Budget européen. Lors de la présentation du Budget de l’UE, plus de 160 députés dont Younous Omarjee de La Réunion ont voté une résolution demandant de revoir ce Budget de fond en comble afin qu’il soit en accord avec les engagements sociaux et environnementaux de l’Union européenne.
Pierre Larrouturou est allé plus loin. Il a décidé voici 9 jours d’entrer en grève de la faim dans les locaux du Parlement européen afin de protester contre ce budget.
Force est de constater que le combat de Pierre Larrouturou mérite d’être soutenu. Quel que soit le point de vue sur le mode d’action choisi par le député pour faire entendre sa voix, il est clair que la solidarité doit être présente. Souhaitons que des Réunionnais soient au rendez-vous de la solidarité.

M.M.