Actualités

Rassemblement citoyens pour Saint-Leu : Saint-Leu montre que le rassemblement est possible

Élections municipales, présentation d’une liste candidate au scrutin de mars prochain

Manuel Marchal / 4 octobre 2019

Une liste citoyenne, ayant pour ossature la société civile, soutenue par des partis politiques où chacun se respecte : le Rassemblement citoyens pour Saint-Leu a présenté hier sa candidature aux prochaines municipales dans la commune de l’Ouest. Cette orientation citoyenne a pris en compte les revendications du mouvement gilets jaunes, en particulier la volonté d’associer la population à la construction du programme. La liste sera conduite par Giraud Payet. Les premiers partis politiques ayant répondu à cet appel au rassemblement sont le PCR, le PS et Europe Écologie les Verts.

JPEG - 118.9 ko

Quelques mois après le mouvement des gilets jaunes, une liste prenant en compte ce sentiment de révolte a été présentée hier à Saint-Leu. Intitulée Rassemblement citoyens pour Saint-Leu, elle est conduite par Giraud Payet et comprend notamment dans ses rangs Eric Marcelly, et elle est soutenue par plusieurs partis politiques : PCR, PS et Europe Écologie les Verts sont les premiers à avoir répondu à l’appel. La porte reste toujours ouverte à toutes les bonnes volonté. Ainsi, une des revendications du mouvement des gilets jaunes est satisfaite, car cette liste comprend des personnes et des organisations d’horizon divers, qui ont décidé de se rassembler sur l’essentiel. A Saint-Leu, l’essentiel est de remettre de l’ordre dans les finances de la commune, et de susciter un réveil citoyen pour que Saint-Leu puisse devenir une collectivité exemplaire.

JPEG - 92.9 ko

Giraud Payet fait tout d’abord le constat de la dégradation conditions de vie à La Réunion et particulièrement à Saint-Leu. « La société n’est pas responsable, mais le système », indique la tête de liste, qui fait part de la « volonté de sortir du statu quo et de l’immobilisme ». Rappelant les indicateurs sociaux alarmants de La Réunion, notamment le taux de chômage proche de 30 %, les plus de 110.000 illettrés et la pauvreté qui ne recule pas, Giraud Payet déclare : « nous ne pouvons pas rester inactif ».
Il milite pour « assurer des réelles perspectives pour notre jeunesse. Rassembler générations ». C’est « le temps de s’engager ».
« La priorité, informer de la situation financière de saint leu, puis présenter un projet conçu avec la population avec trois leviers : économique, social et environnemental.
Puis les représentants des partis politiques soutenant la liste ce sont exprimés.

JPEG - 63.1 ko

Salim Nana Ibrahim, responsable de l’ouest pour le PS, rappelle que Giraud Payet travaille depuis de long mois pour le rassemblement. Le PS œuvre dans ce sens comme à Saint Paul. Le rassemblement est une réalité à Saint Leu.

JPEG - 85.9 ko

Philippe Yée Chong Tchi Kan (PCR) indique que son parti considère que la situation à Saint Leu n’est pas satisfaisante. « Au vu des enjeux et des élections suivantes, c’est la possibilité d’une alternative. Si on souhaite le rassemblement c’est possible, comme a Saint Leu ».
D’où l’importance de ne pas rater les municipales, une première étape dans le partage des responsabilités qui pourra se faire au fur et à mesure des différents scrutins qui suivront.

JPEG - 86.5 ko

Jean-Pierre Marchaud (EELV) revient sur la genèse de la liste citoyenne, « Giraud Payet est le candidat de Saint Leu, soutenu par les forces de progrès. Cette liste est vouée à s’élargir à la société civile en raison désordre politique à Saint Leu ».

JPEG - 69.9 ko

Geneviève Payet, candidate EELV sur la liste, souligne que face à la crise environnementale, il est nécessaire de prendre les choses en main pour protéger les populations les plus vulnérables, de changer le rapport à la ville.
Cela suppose de changer les modes de production et de consommation, de donner le pouvoir aux citoyens, de passer par des engagements forts des élus. Ceci amène à dessiner un autre cap pour développer la ville, avec comme exemple l’évaluation avec la population de chaque projet politique selon son impact social, environnemental et économique.

Vint ensuite le tour de deux membres de la société civile :

JPEG - 68.9 ko

Simone Yée Chong Tchi Kan, militante associative, indique qu’autour de la table se trouvent 4 anciens candidats à la mairie de Saint Leu. Ils se sont rassemblés avec la volonté de proposer une alternative à la population. « La porte est ouverte, nous proposons de travailler ensemble. Chacun se respecte autour de la table ».
Elle précise que « du fait des conclusions de la Chambre régionale des comptes, la situation n’est pas simple. On ne connaît pas l’état réel de la situation financière » Et de souligner qu’un appel sera lancé à la population pour débattre du programme.

JPEG - 68.2 ko

Eric Marcelly, un des premiers gilets jaunes de La Réunion, affirme que « mes valeurs correspondent à ce groupe. Depuis plusieurs années nous nous battons contre la destruction des petites entreprises par l’État », explique-t-il. « Tout ce qui sera bon pour Saint Leu sera bon pour La Réunion. La.victoire nous apportera liberté et justice pour reconstruire Saint Leu qui en a tant besoin. Il s’agit tout simplement de vivre. »



Un message, un commentaire ?



Messages






  • "Associer la population". Quel programme !
    Associer la population veut dire pour moi que le programme municipal doit être construit avec la population . Pas autour d’une table avec les représentants des partis.Habitudes à oublier .
    Associer la population demande que dès maintenant tout un programme de rencontre soit établi .
    Des rencontres oui mais aussi donner la possibilité à la population de pouvoir s’exprimer . Beaucoup de citoyennes, de citoyens ne peuvent se rendre à ces rencontre s. Alors il faut inventer pour aller vers elles, vers eux....
    Inventer oui et pourquoi pas remettre au goût du jour "les cahiers de doléances" qui deviennent "les cahiers de propositions".
    Nous l’avons pratiqué. Cela nous a demandé beaucoup de présences mais quelle richesse et surtout quelle reconnaissance .Combien de citoyennes, de citoyens nous ont remercié de ne pas les avoir oubliées, oubliés.
    Demander au plus petit d’entre elles, d’entre eux ce qu’il souhaite ? Enfin se disent-elles, se disent-ils :" j’existe".
    Construire avec l’autre . C’est le plus beau geste humain que l’on puisse montrer pour gagner une élection municipale.
    J’ai lu avec délicatesse toutes les interventions.
    VOTRE choix est celui qui vous guidera vers le chemin de la réussite pour les AUTRES et VOUS.

    Le collectif Réunionnais en Métropole OUBLI PA NOU a décidé de suivre les élections municipales à LA RÉUNION

    Aimé TECHER porte parole du collectif OUBLI PA NOU.

    Article
    Un message, un commentaire ?