Actualités

Régionales et départementales : le Parti communiste réunionnais appelle à l’union

Après le premier tour des élections

Parti Communiste Réunionnais / 21 juin 2021

Affirmant que le taux d’abstention doit interpeller tous les démocrates, le PCR souligne que les listes de gauche et de progrès, rassemblée, sont largement majoritaire et appelle à l’union pour le second tour dimanche 27 juin.

JPEG - 79.8 ko

Le Parti Communiste Réunionnais remercie les électrices et les électeurs qui se sont déplacés à l’occasion de cette double élection. Il note une abstention record de plus de 70 % qui doit interpeler tous les démocrates. Plus que jamais les problèmes importants doivent être débattus et traités.

Aussi, le Parti Communiste Réunionnais salue les performances des listes de gauche et de progrès qui, rassemblées, sont largement majoritaires. Il leur demande de s’entendre pour offrir à la population réunionnaise l’espoir d’un vrai changement de politique.

Fait au Port, ce dimanche 20 juin 2021



Un message, un commentaire ?

Signaler un abus



Messages






  • C’est vrai que l’importance de l’abstention pour ces élections départementales et régionales , tant pour la Réunion que pour l’ensemble du territoire national, devrait interpeller le législateur et l’inviter à réviser sérieusement notre code électoral .

    Il me parait urgent de rendre le vote obligatoire , de prendre en compte les votes blancs comme suffrage exprimé , de prévoir que le scrutin se déroule un jour dans la semaine plutôt que le dimanche et d’autoriser le vote électronique avec une carte d’électeur spéciale pour éviter la fraude .
    Il y aurait beaucoup de chose à changer à ce niveau pour tenir compte de l’évolution de la société en général . Car ceux qui ne vont pas voter se moquent ouvertement de ceux qui vont voter et les prennent pour des idiots . Pendant que certains citoyens font leur devoir , d’autres se prélassent sur le plages ou s’adonnent à leurs loisirs favoris , cette possibilité de refuser de voter pour son confort personnel crée une rupture intolérable de l’égalité des citoyens devant la loi , qui n’est plus acceptable .
    Chaque citoyen a le droit de voter mais ce droit crée un devoir qu’il faut assumer . Lorsque le service militaire était obligatoire celui qui refusait de le faire était sanctionné, et pendant l’épidémie de coronavirus ceux qui ont refusé de porter le masque risquaient une amende de 135, euros. Nous devons aussi sanctionner le refus de voter . Notre démocratie est gravement malade quand l’abstention atteint le taux record de 70%, il faut absolument y remédier .

    Mais pour améliorer notre démocratie il est peut être aussi nécessaire de corriger les modalités de représentations de nos collectivités locales . L’élection régionale est organisée comme une élection municipale et comme les maires peuvent être élus comme conseiller départemental ou régional ,les élections départementales et régionales deviennent un remake de l’élection municipale précédente dans laquelle les électeurs confirment presque systématiquement leur vote des municipales , faisant de l’élection régionale une élection municipale bis .
    Lors de ce premier tour des régionales on se rend compte que les maires inscrits sur une liste de candidature ont presque tous obtenu un très bon résultat quelque soit leur tendance politique ,si bien que l’on peut se demander si les électeurs ont voté pour la liste de candidatures aux élections régionales ou pour leur maire .A mon avis il faut que les choses soient bien claires et que l’électeur ne confondent pas élections municipales et élections régionales. Il doit y avoir une certaine cohérence dans le vite des citoyens.

    Peut être qu’il conviendrait d’organiser séparément les élections , municipales , départementales et régionales mais seules les municipales serraient organisées avec un scrutin de liste tandis que les départementales et les régionales seraient organisées avec un scrutin uninominal . L’organisation des élections départementales ne changerait pas ,mais chaque région serait divisée en plusieurs circonscriptions électorales comprenant plusieurs cantons et plusieurs communes et le président de la région serait élu par l’ensemble des conseillers régionaux lors de la première réunion du conseil régional comme cela se passe pour le conseil départemental .Le mandat des conseillers départementaux et régionaux pourraient être renouvelés par tiers ou par moitié tous les deux ou trois ans et les présidents de régions seraient également renouvelés après chaque élections . Ces modalités des élections obligeraient les élus à se rassembler pour désigner leurs présidents de
    département et de région et faciliterait la gestion en cohérence que demande madame Nassima Dindar , mais qui est déjà prévue par la loi . Chaque collectivité territoriale a ses compétences mais celles ci ne devraient pas être être exercées en contradiction ou en opposition mais en complémentarité , cette complémentarité étant déterminée et contrôlées lors des conférences territoriales prévues par la loi .

    Mais bien entendu tout cela nécessite des réformes que le pouvoir central n’est peut être pas prêt d’accepter si le maintien de la situation actuelle lui convient .
    En tout cas vu les résultats du premier tour des élections régionales on ne pourra pas éviter à la Région une fois de plus l’opposition droite gauche qui nous cause plus de mal que de bien, puisque après chaque élection la première chose que font les vainqueurs c’est de commencer par détruire ce qui a été fait par leurs adversaires que ce soit au niveau local ou a niveau national . J’espère pour ma part que notre fameuse nouvelle route du littoral sera achevée rapidement et que les grands projets en cours de réalisation ne seront pas bloqués par les nouveaux élus si comme je le pense le sortant sera obligé de sortir dimanche prochain .

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Enfin comme la loi ne crée pas de hiérarchie entre les collectivités territoriales mais leur attribue des compétences différentes ,pour éviter les conflits d’intérêts entre les collectivités, et notamment éviter que les élections départementales et régionales soient des remake de l’élection municipale précédente pour certains candidats déjà élu comme maire , il faudrait aussi éviter autant que possible le cumul de mandat entre chaque collectivité notamment pour ceux qui détiennent un mandat exécutif .

    Chaque élections territoriale devrait être organisée sur des circonscriptions territoriales différentes quitte à ce qu’une circonscription départementale couvre plusieurs communes , et dans le cas des régions mono départementales ce qui est le cas des régions d’outre mer il serait préférable, soit de créer plusieurs départements dans ces régions soit de supprimer la collectivité départementale et de rassembler les compétences départementales et régionales sous l’autorité d’une seule assemblée qui aurait un statut spécifique .par rapport aux régions métropolitaines , et pourrait avoir des compétences élargies pour les relations qu’elle pourrait avoir avec ses voisins sans toutefois pourvoir exercer les pouvoir régaliens réservés à L’Etat .

    Les collectivités des Antilles Guyane ont déjà évolué dans ce sens et ont déjà obtenu le pouvoir de modifier les lois françaises applicables sur leurs territoires pour tenir compte de leur spécificité , mais cette possibilité qui leur a été accordée par la révision de l’article 73 de la constitution a été refusée à l’ile de la Réunion suite à un amendement déposé par monsieur Jean Paul Virapoulé, soit disant pour protéger les réunionnais .Il serait peut être temps donner aux réunionnais ce droit de contrôler leur évolution dans leur environnement spécifique et de choisir ce qui leur convient le mieux .Mais pour que cette décision soit légitime il faudrait quand même qu’elle soit prise par des représentants d’au moins la moitié des électeurs . Ce qui est loin d’être le cas quand l’abstention frôle les 70%desélecteurs inscrits . La majorité d’une minorité ce n’est plus la démocratie .

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Les électeurs ne croient plus à la capacité des politiciens, ,de quelques partis que se soit, de changer leurs vies en mieux.

    Allez une petite parabole sans prétention.
    Un jour un homme ,qui avait eu une vie exemplaire, peux, à sa mort, choisir entre le paradis et l’enfer, après 15 jours d’essai.
    d’abord 15 jours au paradis : bien,peu de contrainte, une vie paradisiaque ; calme, peux être un peu trop calme.
    Ensuite 15 jours en enfer : Là ; la fête tous les jours, la musique qu’il aime, les boissons et la nourriture de ses choix ;plusieurs jolies filles autour de lui. Bref l’idéal .
    Donc il choisit l’enfer.
    Mais là ; changement total. On le frappe, le met das une marmite d’eau bouillante, le pique avec une fourche,
    il va voir Satan pour avoir de explications . Celui ci lui répond :
    " Avant j’étais en campagne électorale, maintenant tu m’as choisi"

    PS : il existe une autre chute à cette petite histoire :
    " Faux pas confondre tourisme et immigration"

    Article
    Un message, un commentaire ?