Actualités

Régionales : inauguration d’un viaduc inutile pour lancer la campagne de Didier Robert

Les dépenses de cette cérémonie seront-elles inscrites dans le compte de campagne du candidat à sa réélection ?

Manuel Marchal / 27 mars 2021

La Région Réunion s’apprête à inaugurer un viaduc de 5,4 kilomètres. Sa particularité est de se situer en pleine mer et il ne sera pas relié au réseau routier avant plusieurs mois si tout va bien. Cette précipitation rappelle que le chantier de la route en mer, dit nouvelle route du littoral, est avant tout une publicité bien coûteuse pour tenter de maintenir Didier Robert à la présidence de la Région Réunion, d’où cette opération de communication à trois mois des prochaines régionales.

JPEG - 78.6 ko

La série « Fiasco de la Nouvelle route du littoral » prévoit un nouvel épisode ce mardi 30 mars : l’inauguration d’un viaduc de plus de 5 kilomètres qui ne sera pas utilisable avant la fin de l’année, si tout va bien... Didier Robert, président de la Région Réunion, est un habitué de ces cérémonies très étranges. Cela fait en effet plusieurs années qu’un pont situé à La Possession a été lui aussi inauguré, et il n’est toujours pas en service. Idem pour un échangeur situé à la Grande Chaloupe, lui aussi inauguré et qui reste un rêve inaccessible pour ses usagers potentiels.

Ce viaduc coupé du monde de 5400 mètres sera donc le principal actif à mettre au bilan de 10 ans de présidence de Didier Robert à la Région Réunion. Rappelons que cela fait en effet 10 ans que l’argent obtenu par Paul Vergès pour construire le train et la nouvelle route du littoral a été basculésdans une hypothétique route en mer. 10 ans plus tard, ce ne sera même pas une demi-route en mer qui sera mise en service, puisque le viaduc en question ne sera pas relié à court terme au réseau routier réunionnais.

Lancement de campagne payé par l’argent public ?

Fort heureusement, d’ici trois mois si les élections sont maintenues, Didier Robert ne sera plus président de Région. Cela permettra de faire toute la lumière sur la conduite très originale d’un chantier nécessitant plus de 2 milliards d’euros d’argent public pour espérer une livraison un jour.

Rappelons que le chantier a été lancé sans que ces promoteurs ne se soient préalablement assurés que les matériaux étaient disponible pour l’achever. Le choix a été de s’entêter dans un projet de digue en mer sur la moitié du parcours. Ceci devait permettre à une poignée de transporteurs de réaliser d’importants bénéfices. C’est pourquoi avec l’aide de l’État via la défiscalisation, ils ont dépensé au moins 40 millions d’euros pour s’offrir 200 camions capables de transporter plusieurs millions de tonnes de roches. Mais les lois de la physique finissent toujours par s’imposer : la digue ne pourra pas être réalisée car les matériaux disponibles n’existent pas à La Réunion.

Un président de Région en fin de règne tente donc de sauver les apparences en lançant sa campagne des régionales par une coûteuse opération de communication financée par des fonds publics. Il apparaît en effet clairement que ce viaduc n’a pas été payé par les deniers personnels de Didier Robert, reste à savoir si les dépenses de la cérémonie d’inauguration seront inclues dans le compte de campagne du candidat déclaré à sa réélection. En effet, à quoi sert-il d’inaugurer un viaduc inutile à trois mois des régionales, sauf pour se faire de la publicité à bon compte ?

M.M.



Un message, un commentaire ?

Signaler un abus



Messages






  • Toute cette histoire aura fait perdre au final, pas mal de temps, d’argent, et couler beaucoup d’encre, jusqu’en métropole et ce n’est pas fini... Quand on pense qu’il "aurait" suffit de poursuivre ce qui avait été décidé, accordé, financé, le train TER péi serait du présent au lieu du futur, il roulerait pour notre plaisir à tous, citoyens et marchandises, conteneurs, sucre en vrac, comme le ciment, reliant Ste Rose à St Joseph, La Réunion aurait alors servi d’exemple à suivre, et le COVID n’y aurait rien changé. Au lieu de ça, les ralentissements se poursuivent, on continue à polluer, encombrer, pour rien si ce n’est le "bonheur" illusoire d’une poignée qui "profite" de ce système à changer au plus vite pour offrir une terre, une île propre à nos enfants, nés ou à naitre qui, à juste raison, nous reprocherons d’avoir tout saccager pour leur profit, leur bien-être, qui sera pour eux, hélas l’inverse, un mal-être, car en plus, le bétonnage aura fait entre temps son oeuvre.
    En résumé, une politique de court terme pour en arranger quelques uns qui ne se retiendront pas de spéculer, quand il vendront, alors qu’ils auront acheté en étant en plus aidés fiscalement, on appelle cela la défiscalisation, toute une histoire, initié par Mr Pons, ex ministre des DOM-TOM qui lança ce système qui finalement, avantageait les nantis alors qu’il était sensé développer l’habitat social devant le retard pris, et la demande de logements dignes. A quand un changement de paradigme ? Après les élections, nous verrons bien, en attendant, ça urge, tout est lié, climat, énergies, travail, avenir. Arthur.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • j’aurai une question a poser à toutes et tous les candidats aux prochaines régionales.
    Si vous gagnez les élections ; quelle sera votre attitude , envers cette route ?
    plusieurs réponses possibles :
    Abandonner totalement les travaux ?
    Faire les raccordements rapidement, pour utiliser la partie utilisable ?
    Transformer la partie digue en aqueduc. ?
    Trouver suffisamment de roches pour finir le coté Possession ?
    Autres possibilités ?

    si quelqu’un peux répondre ; merci.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Je propose de faire revenir la zourite puis de terminer la NRL en faisant comme la 1° tranche, une route sur pilotis, puis installer dessus au plus vite, le TER péi qui reliera enfin Ste Rose à St Joseph pour aussi bien les voyageurs que le fret, n’en déplaise aux transporteurs qui n’auront plus à faire autant de km, vides ou chargés, ils leur en reste assez pour aller ailleurs que sur le littoral, et puis pour les hauts, multiplier les téléphériques, et pourquoi pas ,les funiculaires, tout ça en exploitant les énergies renouvelables, qui, par définition, sont locales, inépuisables et gratuites, qui dit mieux ? Enfin, les jeunes seront fiers d’être ici, de participer à du mieux que ce qu’on vit actuellement, des bouchons, pas mal d’énergie gaspillée et des ordures depuis les montagnes,jusque dans la mer, en passant par les ravines,comme si tout le monde, ou presque se moquait de la terre, une honte pour nos enfants nés ou à naitre, Arthur qui est indigné en voyant tout ça !

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Je propose de faire revenir la Zourite, vendue entre temps sans explication ni choix de la part de la population, comme souvent hélas. Ensuite, NRL achevée, y faire circuler dessus, au plus vite, un train, le TER qui à terme reliera Ste Rose à St Joseph, aussi bien pour le fret que les animaux, les humains, employant l’hydrogène, ce sera un exemple pour tous ! La NRL est assez solide pour ça, puis penser au travail que cela fournira aux jeunes qui pour le moment, même diplômés sont soit au chômage, sans perspective, porte de la résignation à vie ou sous employés donc sous payés. Bref, faut se bouger, remuer les responsables, leur demander s’ils seulement vraiment que les choses changent en mieux ou pas, ce dont je ne suis pas vraiment sur . Enfin, sauf pour une poignée, déjà nantie, qui profite encore et encore, enfin, on verra bien quel chemin prendra la Réunion, ses transports, sa pollution, ses bouchons, son diabète, ses autres pb : soit s’enfoncer un peu plus, dépendante, soit se réveiller, s’indigner, puis se lancer, en bonne intelligence, c’est à dire avec de l’humilité, le soucis des générations futures, nées ou à naitre, on en est loin pour le moment je trouve non ? Qu’en pensez-vous ? Bonne fête zot tout.

    Article
    Un message, un commentaire ?