Actualités

Section communiste de Saint-Paul : « Que revive l’esprit de 2008 ! »

Communiqué de la Section PCR de Saint-Paul

Parti Communiste Réunionnais / 24 décembre 2019

JPEG - 49.2 ko
Philippe Yée Chong Tchi Kan.

« Les communistes de Saint-Paul souhaitent de bonnes fêtes de fin d’année 2019 aux Saint-Pauloises et aux Saint-Paulois, et leur présentent leurs meilleurs vœux de santé, de bonheur et de prospérité pour l’année 2020 qui s’annonce.
Ayons une pensée toute particulière pour toutes celles et tous ceux qui ne peuvent pas célébrer ces moments festifs tel qu’ils l’auraient espérés, qu’ils soient détenus, retenus ou empêchés pour des raisons sociales ou économiques. 

Nous, communistes, sommes particulièrement sensibles au désarroi de ceux qui ont mené une vie d’honnêteté durant toute l’année et dont les efforts ne se trouvent pas récompensés en cette période de bilan. Pire, ces salariés, ces petits artisans et entrepreneurs, tout comme leurs sœurs, leurs frères, leurs voisin-e-s qui peinent à trouver du travail, voient leur espoir d’une fin de vie paisible disparaitre, à cause d’une réforme de leur retraite qui, déjà inique, ne tient pas non plus compte des réalités réunionnaises.

2020 inaugure 3 années électorales qui renouvelleront les conseillers municipaux et intercommunaux, les conseillers départementaux et régionaux, ainsi que le président de la République et les députés. L’ambition du Parti Communiste Réunionnais est connu : le PCR réclame la responsabilité des Réunionnais dans la gestion des affaires qui les concernent, en réunissant la Conférence Territoriale de La Réunion élargie à toutes les forces de propositions. Ceci afin de répondre aux défis de la croissance démographique, aux conséquences de la mondialisation des échanges commerciaux et de la circulation des personnes, aux effets du changement climatique, et à l’impact des découvertes scientifiques et techniques sur notre société.

A l’échelle saint-pauloise, cette ambition se traduit dans le programme défini par la section communiste, dont quelques grands thèmes sont :
- la création de conseils populaires avec pouvoir d’ordre du jour du conseil municipal et droit de veto sur l’action municipale et intercommunale (et préparation du découpage communal pour rapprocher et responsabiliser les élus auprès de la population) ; 
- l’installation d’un Groupe Intercommunal d’Experts Climatiques pour un plan d’atténuation de l’élévation des températures et d’adaptations aux effets du changement climatique (en termes de consommation, d’urbanisation, de transports, de reboisement et de biodiversité…) ; 
- l’évolution du CCAS vers des centres locaux d’actions génératrices de revenus et de production d’habitats dignes et abordables ; 
- la modernisation et l’intensification du réseau de transports publics et sa gratuité pour tous ; 
- la réelle gratuité de l’école primaire (cantine, effets scolaires…) ; 
- l’anticipation de la mutation de la culture de la canne à sucre.

S’agissant du scrutin municipal et intercommunal de mars 2020, la section communiste de Saint-Paul a fait son choix : le PCR participera à la victoire de la liste conduite par Huguette Bello !
Depuis son assemblée générale du 23 février, la section communiste de Saint-Paul s’est engagée à « raviver l’esprit de 2008 qui avait permis d’unir les forces progressistes et écologistes saint-pauloises à celles de la société civile apolitique, pour un résultat historique » [1]. De plus, le PCR, par communiqué de sa section de Saint-Paul [2], a été le premier (et le seul) parti à réagir positivement à l’annonce officielle de la candidature de Huguette Bello, dès le samedi 27 juillet 2019, en déclarant : « La section PCR de Saint-Paul accueille favorablement la candidature de Huguette Bello (…). » En outre, Philippe Yée-Chong-Tchi-Kan, membre du comité central du PCR, avait déjà écrit [3], dans le cadre des célébrations du 60e anniversaire de la fondation du parti, que « même les personnes qui n’étaient pas rassembleuses hier, peuvent le devenir demain ». Dans le même esprit, le jour anniversaire de la fondation du PCR, il invitait, par voie de presse [4], à tourner la page des guerres intestines par ces mots : « Comprenons qu’il n’est nul besoin que les uns disparaissent pour que les autres existent ». Enfin, samedi 1er juin 2019, sur TéléKréol/KréolFM, le secrétaire de la section communiste saint-pauloise concédait encore : « les communistes Saint-Paulois reconnaissent le leadership de la gauche à Saint-Paul à Huguette Bello ». Ces initiatives faisaient également suite au désistement de la candidature communiste de Philippe Yée-Chong-Tchi-Kan dans la 2ème circonscription aux élections législatives 2017 au profit du renouvellement de la députée PLR sortante.

Lors de l’unique rencontre du 2 octobre 2019, la délégation de la section communiste de Saint-Paul a exprimé aux dirigeants du PLR que les communistes saint-paulois ne présentaient aucune exigence à leur participation à la campagne électorale, si ce n’est de pouvoir mettre en œuvre le programme du PCR en cas de victoire. S’en remettant à la décision de la tête de liste quant aux modalités opérationnelles [5]. Le bon accueil de la réunion publique du 5 octobre, comme les nombreuses interrogations populaires et les sollicitations des autres partenaires prouvent que ces « retrouvailles » sont attendues... et de bonne augure pour les succès futurs. 
Que revive l’esprit qui a fait notre victoire historique de 2008 ! »

Pour le Bureau de la section communiste de Saint-Paul,
Philippe Yée-Chong-Tchi-Kan, Secrétaire de section

[1Communiqué de la section communiste de Saint-Paul, « Raviver l’esprit de 2008 ! » (23/02/19).

[2Communiqué de la section communiste de Saint-Paul, « Raviver l’esprit de 2008 ! (bis) » (27/07/19).

[3« Parti Communiste Réunionnais, le Parti des Réunionnais », Contribution à la préparation de la Conférence Idéologique Internationale à l’occasion des célébrations du 60ème anniversaire de la fondation du Parti Communiste Réunionnais – Document de travail –, Janvier 2019, page 26.

[4« PCR, la singularité d’un parti de 60 ans », Tribune libre, 18 mai 2019.

[5À ce sujet, les communistes saint-paulois réclament de la presse un peu plus de respect à l’endroit de Madame Bello. La camarade Huguette est engagée politiquement depuis plus de 50 ans. Après avoir exercé plusieurs responsabilités électives, elle est députée depuis 20 ans, et elle dirige aujourd’hui son propre parti (sans parler de l’UFR). Alors, suggérer que, avec l’expérience pour ne pas dire la sagesse qui est la sienne, Huguette Bello puisse s’abaisser à obérer des relations politiques au prétexte futile de question de personne n’est tout simplement pas crédible.