Actualités

Section PCR de Saint-André : « Les agressions en série à Saint-André doivent cesser »

Les communistes pour la fin des violences

Jacky The Seng / 2 octobre 2020

La ville de Saint-André est le lieu de violences très graves entretenant un climat d’insécurité. La Section de Saint-André du Parti communiste réunionnais rappelle que la lutte contre l’insécurité est une priorité affichée par la nouvelle municipalité : « La population est de plus en plus inquiète mais excédée également »

JPEG - 96.8 ko

Depuis quelques semaines des actes de violence dont certains font froid dans le dos se multiplient à Saint-André.

Fin juillet, un jeune est séquestré et est victime d’actes de barbarie. Deux semaines plus tard, un chauffeur de bus Estival est agressé à la gare de Saint-André et se retrouve avec une fracture du nez. Le même jour, un pompier est frappé dans l’exercice de ses fonctions. Peu de temps après, un lycéen est sauvagement agressé aux abords du Lycée Mahatma Gandhi… La semaine dernière, c’est encore un jeune Lycéen qui est lynché aux abords du Lycée Sarda-Garriga. Trop c’est trop !.

Ce déchainement de violence à répétition doit cesser. La population est de plus en plus inquiète mais excédée également. Elle attend que la nouvelle municipalité qui s’est donnée comme priorités immédiates, l’amélioration du quotidien des habitants et la lutte contre l’insécurité, brise le silence et réagisse sur ces faits extrêmement graves et choquants, mais surtout prenne les mesures qui s’imposent. La population a besoin d’être rassurée.

Jacky The-Seng
PCR Saint-André