Actualités

« Une année sous le signe de la lutte pour la responsabilité et plus d’autonomie »

Vœux du PCR aux Réunionnais-e-s pour 2018

Parti Communiste Réunionnais / 5 janvier 2018

Voici le contenu des voeux du PCR adressé à la population réunionnaise par voie de presse ce 4 décembre 2018.

JPEG - 73.8 ko
9e Congrès du PCR. (photo A.D.)

Au cours de l’année 2017 qui vient de s’achever, les problèmes vécus par la population se sont aggravés. Le chômage reste à un niveau intolérable, plus de 181.000 Réunionnais-e-s étaient inscrits à Pôle emploi fin novembre dernier. Le nombre de logements sociaux reste bien insuffisant. Cela maintient des dizaines de milliers de familles dans des habitats insalubres. Avec la fin des quotas sucriers, la crise de la canne à sucre a franchi une étape supplémentaire. Elle concerne près de 18.000 emplois. Les inégalités perdurent, le coût de la vie est insupportable pour la plus grande majorité.

Dans le cadre actuel, les mesures prévues pour 2018 vont encore accentuer les difficultés des Réunionnais-e-s.

2018 : vers une crise encore plus grave ?

Rien de neuf pour l’emploi

Le gouvernement restreint sa contribution aux emplois aidés en vue de leur suppression l’année prochaine. Les emplois d’avenir ne seront pas renouvelés. Plus grave encore, les nouvelles dispositions introduites dans le Code du Travail par les ordonnances vont faciliter les licenciements et affaiblir les syndicats. Dans un pays où le taux de chômage est trois fois supérieur à celui de la France, cette régression sociale ne peut qu’avoir de graves répercussions sur l’emploi.

Poursuite de la crise du logement

Sur le plan du logement social, le gouvernement ne prévoit pas de mesures s’attaquant aux problèmes structurels qui freinent la construction. Au contraire, la suppression annoncée de l’allocation logement pour l’accession à la propriété empêchera les familles de se constituer un patrimoine plutôt que de payer à vie un loyer à des bailleurs sociaux.

La vie sera plus chère et baisse du pouvoir d’achat

Avec la hausse de 7 centimes par litre du prix du gasoil, et de 3 centimes par litre de sans-plomb, le coût du transport va augmenter. Cela ne manquera pas d’être répercuté dans toute la chaîne d’approvisionnement avec au bout du compte le consommateur qui paiera. La vie sera donc plus chère, et l’explosion des coûts en cas de poursuite du chantier de la route en mer indique que d’autres augmentations de la taxe spéciale de consommation décidée par la Région sont à prévoir.

S’y ajoute la hausse de la CSG, de l’affranchissement du courrier, de la carte grise décidée par la Région. Tout cela va encore plus impacter le pouvoir d’achat des Réunionnais-e-s.

Augmentation de la pollution

Les Réunionnais-e-s vont encore payer chèrement cette année la décision de stopper le chantier du tram-train en 2010. L’an dernier, les importations de voitures sont reparties à la hausse. Les embouteillages seront plus importants, avec leur lot de perte de temps et de pollution.

Saisir l’occasion des Assises du développement

Pour un projet global, tel est le vœu du PCR pour La Réunion

Pour le Parti Communiste Réunionnais, l’année 2018 est l’occasion de faire prospérer l’idée d’un projet global pour régler tous ces problèmes, et non pas au coup par coup. Le PCR demande donc aux forces vives de saisir l’occasion des Assises du développement organisées par le gouvernement pour faire avancer ce projet global. La classe politique est au pied du mur. Il lui est demandé de proposer des solutions aux problèmes de la population. Aussi, il ne faut pas que ces Assises soient réduites à un « concours Lépine » se limitant à primer quelques projets innovants. Le PCR appelle donc à la mobilisation à la vigilance.

Rompre avec un système

Les mêmes politiques produisant les mêmes effets, le PCR renouvelle son appel à la responsabilité pour plus d’autonomie. Ce mot d’ordre sera le fil conducteur de ses actions.

En effet, si en 2018 la population ne voit pas qu’elle peut espérer l’amorce d’une rupture avec un système qui produit du chômage et des inégalités, alors ce sera encore une année de perdue, avec pour effet une aggravation de la crise sociale, économique, environnementale et politique de La Réunion.

Fait au Port, ce jeudi 4 janvier 2018
Le Bureau de presse