Actualités

Une fête pleine de rencontres et de débats

Fête de l’Humanité 2019

Témoignages.re / 19 septembre 2019

La délégation du Parti Communiste Réunionnais a pu rencontré un certain nombre de parti afin d’échanger sur leurs projets mutuels et perspectives des luttes à mener.

Lors d’un débat sur "L’urgence climatique face à l’impérialisme", Gaëlle Antoine a expliqué avoir fait une intervention au MJCF 94 sur l’impérialisme et l’écologie en compagnie de Saïd Bouamama (FUIQP) et de Francisco Antonio Cadena Coyazos des FARC.

SAïd Bouamama "a été très impressionné par la situation de La Réunion et choqué que la France ait encore des ’colonies’ selon ses termes. Il a dit que ça ressemblait à la situation de son pays", a expliqué la saint-pierroise.

La délégation, composée de Mathieu Raffini, secrétaire de section de Saint-Pierre, Gaëlle Antoine, Jasmine Soupin et Camille Dieudonné, a rencontré des représentants du Parti Communiste Français, les kanaks de Nouvelle-Calédonie, le Parti Communiste de Chypre.

Avec le parti belge PTB, "nous avons eu une discussion sur Terreos car ils ont un problème avec le groupe eux aussi", a expliqué Gaëlle Antoine. Cette dernière a souligné une rencontre enrichissante entre les membres de la délégation et Bernard Vasseur, ancien haut responsable du PCF. Ces derniers ont échangé sur le communisme du 21ème siècle.

Le secrétaire de section de Saint-Pierre, Mathie Raffini, est intervenu lors d’un débat sur l’histoire de la Martinique et de la Guadeloupe, où il a rappelé "notre histoire commune, et la solidarité entre le PCG, le PCM et le PCR", a expliqué ce dernier.

"Nous avons rappelé l’importance d’obtenir l’autonomie pour pouvoir faire avancer nos pays", a souligné ce dernier.

Enfin, Gaëlle Antoine et Mathieu Raffini ont eu des contacts avec des jeunes communistes de la Sorbonne, qui "nous ont invité à participer à une conférence sur l’impérialisme en janvier, nous essayerons de faire en visioconférence", a conclut Gaëlle Antoine.