Actualités

Virginie Golabou Erambranpoullé signe la charte Anticor

Municipales : lutte contre la corruption

Témoignages.re / 12 mars 2020

Tête de liste de « Ensemble pour Saint-Pierre » soutenue par le Parti communiste réunionnais, Virginie Gobalou Erambranpoullé explique les raisons qui l’ont amené à signer la charte de l’association Anticor. Ces explications figurent dans un communiqué adressé hier à la presse :

JPEG - 152.2 ko

« Notre pays traverse une crise démocratique grave. Des élus absentéistes, des élus corrompus, soumis aux lobbies et œuvrant pour quelques un davantage que pour l’intérêt général.

Alors que La Réunion est la 6e Région la plus corrompue de France (source : Transparency), il est urgent de lutter contre la corruption qui fait rage sur tous nos territoires, mettre fin au clientélisme, fin au favoritisme et redonner le pouvoir et la prise de décision aux citoyens.

C’est pourquoi nous répondons à l’appel lancé par l’association AntiCor. Une association transpartisane qui lutte depuis longtemps pour une vie politique plus éthique.
Un appel proposant 30 solutions indispensables au bon fonctionnement de notre démocratie. Je suis fière de signer cette charte pour avoir une commune transparente, agissant pour l’intérêt général et le bien commun et non pas pour ceux d’un clan, d’une famille ou d’un lobby.

Par ailleurs, nous créerons un conseil municipal des jeunes et des seniors afin qu’ils fassent remonter les projets qu’ils portent plus facilement.
Mais nous créerons également des conseils de quartiers dotés d’un budget propre qui pourront porter des projets dans chaque quartier. C’est par un tirage au sort sur liste électorale que nous composerons ce conseil afin de garantir une vie démocratique saine, de donner le pouvoir d’agir à nos concitoyens.

Je tiens à remercier l’association ANTICOR de nous aider dans cette transition démocratique pour faire de Saint-Pierre une ville qui soit au service de tous. »

Virginie Gobalou Erambranpoullé