Co-développement

Nouveau câble sous-marin pour relier Maurice, l’Afrique du Sud et l’Inde et pas La Réunion

Illustration de l’isolement de La Réunion dans son environnement

Témoignages.re / 6 juin 2017

Pour que La Réunion puisse être reliée au câble SAFE qui desservait Maurice, il a fallu l’intervention décisive d’Elie Hoarau, député de La Réunion. Car le projet initial de France Télécom ne prévoyait pas que les Réunionnais puissent avoir accès à ce câble transocéanique. L’initiative de la construction d’un nouveau câble entre l’Inde et l’Afrique du Sud repose à nouveau le problème de l’isolement de La Réunion dans sa région, car ce câble passera par Maurice et Rodrigues, mais pas par La Réunion.

JPEG - 70 ko

IOX Cable Ltd, une société basée à Maurice, et Alcatel Submarine Networks (ASN), une filiale du groupe Nokia, ont signé un contrat clés en main pour la construction d’un nouveau réseau de câble sous-marin, IOX Cable System, parcourant plus de 8850 kilomètres, annonce jeudi un communiqué transmis à la PANA.

IOX Cable System va renforcer l’infrastructure de communication entre l’Inde et l’Afrique du Sud, fournissant le premier câble sous-marin avec une bande-passante ouverte à l’île Maurice et reliant pour la première fois l’île Rodrigues. 

Ce nouveau câble renforcera considérablement la disponibilité de services large bande haut débit, ainsi que le rôle de l’île Maurice dans l’infrastructure de communication en Afrique subsaharienne.

Le IOX Cable System reliera les îles Maurice et Rodrigues à la côte Est de l’Afrique du Sud, puis s’étendra jusqu’à la côte Est de l’Inde. 

Fort d’une capacité d’au moins 13 térabits par seconde (Tbit/s) par paire de fibres, le système de câble sous-marin IOX permettra d’offrir de la connectivité aux réseaux de câbles sous-marins existants et futurs dans la côte Est et Ouest de l’Afrique, ce qui offrira une passerelle au continent africain et une nouvelle route alternative pour relier l’Asie et l’Afrique. 

Son déploiement augmentera la rapidité de transmission permettant de faire face à la croissance des communications des données et aux besoins de bande-passante liés au « Cloud computing ». Par ailleurs, cela permettra à IOX Cable Ltd d’offrir des services différenciés, tout en améliorant ultérieurement la fiabilité des services eux-mêmes et la redondance vis-à-vis des câbles existants. 

Pour le fondateur et directeur général d’IOX Cable Ltd, Arunachalam Kandasamy, la technologie à la pointe d’ASN les aidera dans le développement continu de leur infrastructure de communication large bande qui s’appuie sur de nouveaux modèles socio-économiques centrés autour de la nouvelle économie digitale.

Quant au président d’Alcatel Submarine Networks, Philippe Piron, il a exprimé son assurance dans le fait que la combinaison des capacités de connexion, de fiabilité et de routage du câble IOX avec la technologie avancée d’ASN permettra de répondre aux attentes en évolution croissante des utilisateurs.

Le système de câble sous-marin IOX sera basé sur les tout récentes technologies de pointe d’ASN qui comprennent aussi bien le 1620 SOFTNODE que l’unité de branchement reconfigurable (ROADM BU) offrant des fonctionnalités dynamiques de reconfiguration, ainsi que les répéteurs ASN qui ont une fiabilité de premier niveau dans l’industrie, tous gérés de bout en bout par son système de gestion de réseau sous-marin. 

ASN assurera la gestion du projet, la conception du système, ainsi que les opérations marines, quand la mise en service du système sera assurée par le personnel expérimenté d’IOX.