Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Social

La 1ère Journée Régionale du Maintien dans l’Emploi et de la Transition Professionnelle

vendredi 28 octobre 2022


160 acteurs de l’emploi, de la formation et du handicap se sont donnés rendez-vous à Saint-Denis ce jeudi 27 octobre pour partager et s’informer sur le maintien dans l’emploi et la transition professionnelle. Dans un contexte d’allongement de la vie professionnelle, de hausse des inaptitudes et de l’évolution de la loi pour renforcer la prévention en santé au travail, le maintien en emploi des personnes en situation de handicap constitue un enjeu majeur pour le territoire. Sous un format participatif, cet événement a fait la part belle aux échanges et a mis en lumière les bonnes pratiques d’acteurs locaux sur ce thème


1 journée et 160 acteurs mobilisés

Référents handicap, DRH, chefs d’entreprises, associations, ainsi que les acteurs de la santé au travail, de l’emploi, du handicap et de l’accompagnement étaient présents aujourd’hui pour phosphorer collectivement sur le sujet du maintien dans l’emploi.

La journée a été introduite par Jean-Pierre PARAY, expert national, sociologue et spécialiste de la santé au travail. Il a lancé les débats en précisant les principaux apports et enjeux de la Loi santé au travail du 2 août 2021 sur le processus de maintien en emploi des personnes en situation de handicap.

2 conférences et 6 ateliers au choix, tous animés par des acteurs locaux (Intermetra, SISTBI, CGSS, Agefiph, Cap Emploi, Transition Pro, Centre de gestion de la fonction publique territoriale, Allons Deor et Comète) ont ensuite été proposés aux participants :

  • Accompagner et maintenir en emploi la personne en situation de handicap psychique
  • AVC et maintien en emploi
  • Prévention ou compensation, l’éternel débat ?!
  • Les outils de prévention de la désinsertion professionnels
  • Référent handicap, ce héros !
  • Travailler à partir des restrictions du médecin du travail
  • Comment réussir un aménagement du poste de travail ?
  • La reconversion professionnelle pour les personnes en situation de handicap.

La journée a été clôturée par la présentation d’un observatoire des inaptitudes, projet innovant en cours à La Réunion, menée dans le cadre du PRITH Réunion avec le concours des deux Services de Prévention et de Santé au Travail (Intermetra et SISTBI). Cet observatoire s’étendra dans les prochaines années au maintien en emploi de façon plus large, en impliquant également le Centre De Gestion et la MEDEPREVE.

Les travaux et conclusions de la journée serviront de base à la future feuille de route du PRITH et s’intègreront dans les actions à mener en lien avec la Charte Régionale de Coopération du Maintien dans l’Emploi signée en avril dernier par l’ensemble des acteurs.

Zoom sur les données de l’observatoire des inaptitudes

  • 829 inaptitudes recensées en 2021, contre 515 en 2017
  • Environ 20% des inaptitudes de 2021 concernent un bénéficiaire de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés (BOETH), contre 16% en 2017

Matrices secteurs-inaptitudes et handicap pour de la prévention de la désinsertion professionnelle sur la Réunion (par le Professeur Alexis Descatha de l’Université d’Angers) « Dans le cadre de l’observatoire, il a été possible de développer des matrices secteurs inaptitudes et des matrices secteurs handicap afin de permettre une hiérarchisation des actions de prévention de la désinsertion professionnelle. Grâce aux données remarquables recueillies par les services de prévention et de santé au travail de La Réunion (Intermetra et SISTBI), il est possible d’étudier les secteurs à risque d’inaptitude et de handicap professionnel utilisant des techniques statistiques simples et complexes.

Entre 2017 et 2021, il a été observé une augmentation des inaptitudes et des bénéficiaires de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés sur les données de l’observatoire. Les principaux secteurs que sont l’hébergement et la restauration, la santé humaine et l’action sociale (dont le secteur d’aide à domicile), certains commerces comme la vente alimentaire, le secteur de la construction, le secteur du nettoyage sont à risque de désinsertion professionnelle sur ces données en analyse classique.

La création par des méthodes apprenantes sur données (notamment Elastic Net, Random Forest, arbre de décision) permettent d’envisager des prédictions qui doivent être vérifiées sur les années suivantes. Malgré les limites liées aux données et aux statistiques ce travail met en lumière l’importance dans le cadre de la prévention de la désinsertion professionnelle de l’utilisation des données essentielles recueillies par les services de prévention et de santé au travail de l’île de la Réunion.

Des travaux complémentaires sur le motif de visite et sur le maintien dans l’emploi peuvent être envisagées suivant cette méthodologie ».


Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus