Economie

La CCIR va quitter La Réunion Économique

Politique générale de la Chambre de commerce

Témoignages.re / 18 février 2011

La Chambre de commerce et d’industrie ne siègera plus au sein de La Réunion Économique, l’organisation qui regroupe les acteurs économiques de l’île. Ibrahim Patel l’avait promis lors de la campagne des élections à la Chambre de commerce et d’industrie. Il l’a confirmé ce jeudi 17 février 2011 lors d’une conférence de presse présentant la politique générale de sa mandature (2011–2015). Une mandature durant laquelle plus de 276 millions d’euros seront investis, notamment dans l’aéroport de Gillot pour accueillir l’A380.

La CCIR va revoir sa communication pour « mieux faire connaître les actions ». Exit le magazine REUCCIR qui, selon Ibrahim Patel, « n’était lu que par 25% des entrepreneurs ». Les services devraient se pencher sur la création d’un nouveau support dans les mois qui viennent. La Chambre de commerce souhaite aussi communiquer par de nouveaux canaux, le SMS, la télévision, la radio, la presse écrite. (…)

Le président de la chambre consulaire propose la création de deux maisons de l’entreprise, dans l’Est et dans l’Ouest de l’île. « La CCIR a fait l’acquisition de locaux à Saint-André et à Saint-Paul. Ils ouvriront le 1er juillet prochain », a annoncé Ibrahim Patel. Les maisons de l’entreprise auront pour rôle d’aider et de conseiller les entreprises dans les domaines social, fiscal et juridique. (…)

Dans le domaine économique, Ibrahim Patel souhaite tout d’abord la création d’une centrale d’achat de produits alimentaires avec les entreprises réunionnaises. (…) Selon Ibrahim Patel, cette centrale devrait permettre de « faire baisser les prix des produits en jouant sur les marges bénéficiaires ».
Dans le volet aménagement, un pôle aménagement sera créé au sein de la chambre consulaire pour gérer les 32 hectares de terrains appartenant à l’institution.

Durant cette mandature, Ibrahim Patel souhaite créer une SEM (Société d’économie mixte) d’aménagement, regroupant la CCIR (60%) ainsi que les collectivités et les privés (40%). Son objectif sera d’acheter du foncier qui sera ensuite mis à la disposition des entreprises « le temps qu’elles trouvent un espace plus grand ». Toujours dans l’aménagement, il sera question de la création de deux nouveaux quais de débarquement, l’un dans le Sud et l’autre dans l’Est. (…)

Pour permettre d’accomplir ces projets, un budget d’investissement de 276 millions d’euros est prévu sur la mandature. Ce budget comprend aussi l’aménagement de l’aéroport pour pouvoir accueillir l’Airbus A 380 et l’aménagement du port. (…)

Texte Imaz Press Réunion


Kanalreunion.com