Médias

RÉUNIX de RÉNATER : relier La Réunion... à elle-même

Action de la Région et de ses partenaires dans le domaine des TIC pour l’alignement sur la métropole

Témoignages.re / 31 juillet 2004

Jusqu’à présent, les échanges entre deux fournisseurs différents d’accès à Internet se faisaient via la France. Grâce à l’implantation de RÉUNIX, nœud d’échanges Internet proposé par RÉNATER (Réseau national de télécommunications pour la technologie, l’enseignement et la recherche), désormais, cet aller-retour n’aura plus lieu d’être. Les échanges entre internautes réunionnais se feront à La Réunion même.

C’est au milieu de l’ensemble des acteurs de l’Internet à La Réunion que le président de Région a reçu hier Dany Vandromme, directeur de GIP-RÉNATER. RÉNATER est une entité à but non lucratif proposant des nœuds d’échange Internet GIX (Global Internet eXchange), notamment à Paris avec un GIX nommé SFINX. Cette structure est neutre par rapport à tous les acteurs de l’Internet.
Dany Vandromme est arrivé dans notre île hier matin et l’a quittée hier soir. Son passage dans l’île montre, selon Paul Vergès, "la contribution considérable qu’il apporte à notre volonté de maintenir le niveau de La Réunion dans les nouvelles Technologies de l’information et de la communication (TIC) pour nous aligner sur la métropole et changer notre société".
La conférence de presse d’hier avait pour objectif de "rendre les gens conscients de cette transformation sociale". Cette action s’inscrit dans un des axes principaux de la Région qui est de permettre aux Réunionnais de s’approprier les dernières découvertes technologiques.

Une plate-forme d’excellence

Dany Vandromme a, quant à lui, présenté RÉNATER, un réseau national qui couvre aussi les DOM. À La Réunion, l’extension de RÉNATER se trouve à l’Université. Elle est reliée aux infrastructures métropolitaines.
"Le GIX permet une meilleure articulation. Il permet de créer un nœud d’échange local entre les internautes, particuliers ou entreprises. Ainsi le trafic reste local. Les échanges entre deux fournisseurs d’accès ne se feront plus sur des longues distances"
, explique-t-il.
C’est l’architecture de l’Internet réunionnais qui est ainsi optimisée, garantissant un meilleur accès au haut débit en libérant l’espace occupé par les aller-retours d’hier. Ceci devrait logiquement amener à une réduction du coût d’accès Internet.

Montée en puissance de la recherche

Guy Jarnac, vice-président du Conseil régional délégué aux TIC et à l’audio-visuel, est revenu sur les actions visant à "faire de notre île une plate-forme d’excellence" : après la baisse des coûts du haut débit, cette seconde étape vise à mettre en place "un réseau alternatif mutualisé haut débit ouvert à tous les opérateurs, afin de permettre à tous d’accéder à Internet dans de bonnes conditions".
La troisième étape se résume en une question : "Que sommes-nous capable de mettre dedans ?". Aujourd’hui, ce nouveau dispositif permet d’aller plus loin dans les échanges réunio-réunionnais.
Le GIX de RÉNATER coûte 105.000 euros par mois, financés par l’État, le FEDER (Fonds européen de développement régional) et la Région. En accroissant les débits, il permettra de développer les usages (visioconférence, téléphonie). Les produits sont en train de se mettre en place pour le développement des services en ligne.
La montée en puissance de la recherche est ainsi favorisée.
Plusieurs conventions lieront dans quelques jours les opérateurs et les fournisseurs d’accès Internet réunionnais à ce nœud d’échange qui est déjà opérationnel.

Eiffel


Kanalreunion.com