Santé vie pratique

Mal de l’air dans les parkings couverts

Témoignages.re / 2 août 2010

Les professionnels travaillant dans les parcs de stationnement couverts sont particulièrement exposés à la pollution. Selon une expertise collective de l’Agence nationale de la Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail (ANSES), « les concentrations de polluants mesurées dans l’air (des parkings souterrains) sont supérieures aux concentrations observées à l’extérieur et même en bordure de voirie ». Ces résultats ont été obtenus par l’Agence nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail (ANACT). Celle-ci, en effet, a effectué des analyses dans 292 parkings couverts de 68 villes françaises. Pour l’ANSES, « les risques liés aux expositions aiguës sont dus en particulier au monoxyde de carbone (effets liés à une diminution de l’oxygène disponible dans le sang). Mais aussi au dioxyde d’azote qui agit sur le système respiratoire, en particulier chez les asthmatiques ». D’autres polluants comme le benzène et les particules fines figurent dans ce sombre tableau.

L’Agence recommande ainsi « de ne pas autoriser les activités non indispensables au fonctionnement des parcs ». C’est notamment le cas des salariés qui travaillent au nettoyage de véhicules. Elle demande également « la poursuite d’études dans ce domaine ». Quant aux usagers, naturellement moins exposés puisqu’ils ne sont que de passage, ils pourront utilement privilégier les parkings de surface…


Kanalreunion.com