Archives

"Opus Dei, une croisade silencieuse"

À 20 heures 50 sur Tempo

Témoignages.re / 30 mai 2006

Documentaire réalisé par Marcela Said Cares et Jean de Certeau, et produit par Valparaiso Productions.

En 1974, 8 mois après le coup d’État contre Salvador Allende, Escrivá de Balaguer, fondateur de l’Opus Dei et proche de Franco, se rend en visite au Chili pour "saluer la noble croisade" menée contre le communisme. Depuis, il a été canonisé par Jean-Paul II. L’Opus Dei a su convaincre dans tous les pays du monde, créant autour de l’Oeuvre un cercle vertueux de sympathisants et d’adeptes parmi les plus humbles mais aussi dans les hautes sphères politiques et économiques.
Le film, revenant sur les origines de ce mouvement, entraîne le téléspectateur au cœur de l’Opus Dei, de ses écoles de formation et au sein de son système fondé sur le principe de recherche de la sainteté et de l’antiprogrès.
C’est à l’occasion de la sortie du film "Le Da Vinci Code" que France 5 a décidé de diffuser ce documentaire en métropole, et décalage oblige, nous le verrons ce soir dans notre île alors que le film se trouve toujours à l’affiche et c’est tant mieux. L’Opus Dei a été un des plus farouches adversaires du livre de Dan Brown, et juste après la sortie de l’adaptation cinématographique, cette secte a ouvert ses portes, voulant montrer ainsi qu’elle n’avait rien à cacher. Pourtant, Marcela Said Cares et Jean de Certeau, dans le documentaire que nous verrons ce soir, nous apportent de nouveaux éléments sur ces bons chrétiens qui ont été les premiers à saluer la victoire de Pinochet qui devint, par l’adoubement de Escrivá de Balaguer, fondateur de cette officine vaticane, le nouveau chevalier blanc de l’Église catholique. Cela tombe bien, les abonnés à Canal Plus pourront ce soir enregistrer "Mon ami Machuca" pour ainsi mieux se rendre compte de ce qu’est la vision du monde selon l’“Opus Dei”.

Philippe Tesseron

http://www.espaceblog.fr/teletesseron/