Archives

TÉLÉ-DÉCRYPTAGES DE PHILIPPE TESSERON

Témoignages.re / 21 octobre 2008

À 20 heures sur Tempo

Colomba

Téléfilm français réalisé par Laurent Jaoui. Avec Olivia Bonamy, Grégory Fitoussi, Claire Borotra, Jean-Luc Bideau.

En 1815, Orso, un jeune lieutenant corse, revient sur son île natale après cinq années passées sur le continent à se battre pour Napoléon. À Ajaccio, sa soeur Colomba n’attend qu’une seule chose de lui : venger leur père, le colonel Della Rebbia, assassiné deux ans plus tôt par leurs voisins, les Barracini. Son expérience lui a en effet appris que la justice ne peut rien contre la vendetta. L’avocat Barricini, qu’elle considère comme le commanditaire du meurtre, a réussi à se disculper en prouvant que le coupable est un certain Agostini, un bandit, abattu depuis par un gendarme. Colomba veut que le crime soit réparé par les méthodes de la vendetta : dans le sang.


À 20 heures 05 sur Télé Réunion

L’ivresse du pouvoir

Thriller politique français réalisé par Claude Chabrol (2005). Avec : Isabelle Huppert, François Berléand, Patrick Bruel, Robin Renucci, Marilyne Canto, Thomas Chabrol, Jean-François Balmer, Pierre Vernier et Jacques Boudet.

Jeanne Charmant Killman, juge d’instruction, est chargée de démêler une complexe affaire d’abus de biens sociaux et de détournements de fonds mettant en cause le président d’un important groupe industriel. Elle s’aperçoit que plus elle avance dans ses investigations, plus son pouvoir s’accroît. Mais au même moment, et pour les mêmes raisons, sa vie privée se fragilise.
Deux questions essentielles vont bientôt se poser à elle : jusqu’où peut-elle augmenter ce pouvoir sans se heurter à un pouvoir plus grand encore ? Et jusqu’où la nature humaine peut-elle résister à l’ivresse du pouvoir ?


À 20 heures 15 sur Cinéma Star

Aladdin

Film d’animation réalisé par John Musker et Ron Clements Avec les voies de Scott Weinger, Paolo Domingo, Robin Williams

Il était une fois, au royaume d’Agrabah, un jeune garçon, Aladdin, intrépide et voleur ; un grand vizir, Jafar, méchant et ambitieux ; un sultan vieux et sénile ; une jolie princesse, Jasmine, vraiment jolie. Pour parvenir à ses fins - devenir sultan, Jaffar a besoin de la lampe magique où sommeille un génie, seul capable d’exaucer ses vœux. Mais Aladdin s’empare de la lampe et tombe amoureux de Jasmine. Ce qui rend Jafar très colère. Vraiment très.


Votre soirée Télé

Je pourrais commencer cette chronique par "il était une fois" puisque je n’ai sélectionné que de la fiction ou presque pour votre soirée Télé. Pour commencer il faut donner un coup de chapeau à monsieur Antenne Réunion qui a le courage de programmer en première partie de soirée un film d’animation pour nos marmailles. Avouez que la cible des enfants le soir ce n’est pas vraiment vendeur pour la pub, mais sur la petite chaîne privée ils ont décidé de se démarquer et de donner une leçon d’intelligence en pleines vacances scolaires à bons nombres de programmateurs bidons. Je renouvelle donc mes félicitations, même si personnellement j’aurais préféré un autre film que celui-ci ("Aladdin"), mais n’allons pas nous plaindre, les programmateurs de ce canal ont fait, eux, un pas vers une télévision plus en harmonie avec notre société. Il ne nous reste qu’à les encourager, ils ont ouvert la voie, ils leur faut poursuivre. Quant à ce film je vous en cause un peu plus bas. Sur Télé Réunion, même s’ils n’ont pas choisi de satisfaire nos marmailles en vacances, ils se sont tout de même cantonnés à la qualité avec la diffusion d’une presque fiction qui tombe assez bien dans ces temps troublés où la finance va à vol eau. C’est donc une petite perle du remarquable Claude Chabrol que nous pourrons voir en début de soirée sur le premier canal de RFO, le titre est "L’ivresse du pouvoir" et vous verrez que l’on n’est pas si loin que cela de la crise ! Maintenant pour ceux qui n’ont pas de marmailles, ils ne devront donc pas être obligés de regarder ce qui pour moi est un détournement de conte par Walt Disney interposé, pour ceux qui ont déjà vu ou revu "L’ivresse du pouvoir", je leur offre une porte de sortie avec un grand téléfilm français tiré d’un grand roman de Prospère Mérimée "Colomba" qui a déjà fait l’objet de diverses adaptations cinématographiques. Cette nouvelle version, que nous verrons ce soir sur Tempo, est due au talent de Laurent Jaoui, scénariste et réalisateur de fictions et de documentaires. Personnellement je trouve que cette adaptation est assez bien réussie c’est peut-être même l’une des meilleures, alors il serait vraiment dommage de s’en priver. Je pense qu’en ce qui me concerne ce sera le choix numéro un de ma sélection de ce jour.

Le film que l’on peut regarder

Les films (hé oui il y en deux) que je vous recommande de regarder ce soir sur les chaînes généralistes sont bien éloignés l’un de l’autre, tant dans le genre que dans l’histoire, et pourtant dans les deux on reconnaît bien l’esprit tortueux de l’humain qui cherche le pouvoir pour le pouvoir !
Le premier c’est "L’ivresse du pouvoir", cette réalisation n’a, selon son auteur, aucun rapport avec l’affaire Elf. Le fait de cette mise en garde rend cette affirmation pour le moins suspecte et vous aurez compris que cette boutade de Chabrol n’est pas à prendre au sérieux, mais tout de même... Le spectateur attentif s’amusera de quelques clins d’oeil à cette retentissante affaire politico-judiciaire. Dans "L’Ivresse du pouvoir", le juge d’instruction s’appelle Jeanne Charmant (nom qui rappelle forcément celui d’Eva Joly, en charge du dossier Elf), et le patron mis en examen est interprété par François Berléand, comédien à la barbe grisonnante, dont les traits rappellent singulièrement ceux de l’ex-PDG du groupe pétrolier Loik Le Floch Prigent (l’un comme l’autre sont d’ailleurs affectés d’une maladie de peau). Ajoutons que le cinéaste a confié le rôle d’un homme politique impliqué dans cette affaire à... Roger Dumas (Roland Dumas n’est pas loin...). De même, le personnage qu’incarne Philippe Duclos a pour patronyme Holéo, terme qui évoque le secteur d’activité de la société Elf. À part cela il n’y a aucune corrélation avec l’affaire qui a défrayé la chronique politique dans les années 80/90. Quoi qu’il en soit je vous recommande chaudement ce film et surtout pour y voir une Isabelle Huppert qui joue avec une grande maestria son interprétation de juge en jupons.
Le second film que je vous recommande est dirigé plus particulièrement vers les marmailles puisqu’il s’agit d’un dessin animé, mais une fois n’est pas coutume et comme on est en période de vacances scolaires, on peut bien leur laisser le zappeur puisque Monsieur Antenne Réunion a cherché à leur faire plaisir. Voici une histoire bien connue, revisitée par l’équipe de Disney comme à son habitude. En 1992 c’est Aladdin qui est dépoussiéré. Tout le monde connaît l’histoire de ce jeune voleur qui découvre par hasard une lampe magique qui lui permet d’exaucer trois voeux. La fin est "Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants" mais au milieu on assiste à des péripéties qui n’ont pas grand-chose à voir avec le conte original. Aladdin a tout d’abord une ressemblance prononcée avec Tom Cruise, normal, c’est lui qui a été pris pour modèle par les studios Disney (espérons qu’Aladdin ne soit pas scientologue...). Bien sûr nous sommes dans le monde de Disney et les bons sentiments coulent comme le rimmel sur le visage d’une amoureuse éconduite, mais soyons tolérants et puis les marmailles vont adorer alors...

http://tesseron.blogspace.fr/