Alon filozofé

« Avez-vous entendu les revendications de notre peuple ? »

Billet philosophique

Roger Orlu / 8 mars 2019

Comme vous le savez, pour réfléchir ensemble sur les problèmes de notre société, cette chronique met souvent en avant chaque vendredi le génie collectif réunionnais qui valorise les pensées créoles réunionnaises à ce sujet. Et là nous allons citer un ouvrage collectif admirable publié il y a quelques jours par l’UDIR (Union pour la Défense de l’Identité Réunionnaise), intitulé ‘’Dann galé lavé léspoir’’.

JPEG - 43.5 ko
Jean-François Samlong, président de l’UDIR.

Dans ce livre de 115 pages, 40 écrivains, poètes, conférenciers et autres militants culturels réunionnais font part de leurs réflexions en quelques lignes (en créole ou en français) sur les leçons à tirer du soulèvement populaire lancé dans le pays le 17 novembre dernier par les Gilets Jaunes contre les injustices dont souffre une grande partie de notre peuple. Et dans la préface du livre, l’écrivain Jean-François Samlong, rappelle que « le galet, c’est notre île. Notre volcan. Notre histoire issue du marronnage. Le galet, c’est notre ‘’grenad péi’’. Le galet, ce sont nos mots. Le galet, c’est notre dernier espoir ».
Et « pour prendre un nouveau départ » afin de « construire une société équitable », dans son texte, le président de l’UDIR souligne que les Gilets Jaunes « nous ont fait comprendre qu’on n’humilie pas impunément le peuple. Qu’on pense désormais à l’avenir avec au cœur et à l’esprit une inflexible volonté de paix ! ».

Conférence Territoriale de l’Action Publique

Pour aller dans ce sens, l’évêque Monseigneur Gilbert Aubry publie dans ce livre une première version de la réflexion historique qu’il a rendue publique lundi dernier, dont voici un extrait : « La Réunion a besoin d’un projet… qui nous projette effectivement vers l’avenir. Le 21 novembre 2018, j’ai posé la question : pourquoi ne pas réunir la Conférence Territoriale de l’Action Publique (CTAP) dans ce but ? La CTAP est composée des personnes suivantes : - Président du Conseil Régional - Président du Conseil Départemental - Présidents des intercommunalités (EPCI) - Représentants des différentes Communes réparties par strates communales et élus par leurs collègues. Cette composition pourrait être élargie à d’autres citoyens déjà actifs dans la société civile, des représentants d’associations qui font du terrain et plus spécialement dans l’éducation populaire.
(…) La méthode serait d’articuler vérité et réconciliation. Considérer les urgences, les traiter sur une trajectoire qui vise le long terme pour écrire un ‘’Projet pour La Réunion’’. La loi NOTRé du 27 janvier 2014 et celle du 7 août 2015 renforcent le régime de délégation de compétences et de mise en place des Conférences Territoriales de I’Action Publique (CTAP). Ce serait à l’honneur de nos élus concernés de se mobiliser pour la tenue de cette Conférence ».

« Nous sommes le peuple réunionnais »

D’où ces réflexions du philosophe Farouk Issop dans le livre ‘’Dann galé lavé léspoir’’ : « Nos blessures, nos silences, nos sourires, notre vivre ensemble. Notre fraternité, notre amour, notre générosité, notre faire ensemble. Au cœur de l’oubli et des oubliés. Avec pour seul ami le Cœur réunionnais. Nous sommes là, debout à tes côtés, nous sommes le peuple réunionnais ».
Dans cet esprit, en conclusion nous citerons ces questions de la secrétaire de l’UDIR, Annie Darencourt, dans la dernière page de couverture du livre : « Et à vous dirigeants (…) Avez-vous entendu les revendications de notre peuple ? Avez-vous entendu le son de chaque galet ? Avez-vous entendu l’appel à l’Entendement ? Je l’espère ». Ce livre de l’espoir réunionnais est à acheter en librairie pour 15 euros ; contact : 0692 68 24 99 ou annie.darencourt974@orange.fr

Roger Orlu