Alon filozofé

Ho Hai Quang : Modes de production et conception matérialiste de l’Histoire

Billet philosophique : l’actualité de la pensée de Karl Marx

Témoignages.re / 5 août 2018

Voici la 13e partie des exposés présentés le 4 mai dernier à la médiathèque Aimé Césaire de Sainte-Suzanne sur l’actualité de la pensée de Karl Marx à l’occasion du 200e anniversaire de sa naissance. Après les deux parties de l’exposé d’Élie Hoarau, président du Parti Communiste Réunionnais, puis les cinq parties de celui présenté par la philosophe Brigitte Croisier, voici la 6e partie de celui de l’économiste Ho Hai Quang sur l’aspect économique de l’œuvre de Karl Marx.

Selon la conception matérialiste de l’histoire, l’évolution des sociétés humaines est déterminée en dernière instance par la production et la reproduction des éléments nécessaires à la vie des hommes. Explicitant ce qu’il entend par “production”, Karl Marx précise : « dans la production sociale de leur existence, les hommes entrent en des rapports déterminés, nécessaires, indépendants de leur volonté, rapports de production qui correspondent à un degré de développement déterminé de leurs forces productives matérielles. L’ensemble de ces rapports de production constitue la structure économique de la société… Le mode de production de la vie matérielle conditionne le processus de vie social, politique et intellectuel en général » (Préface de la Contribution à la critique de l’économie politique ; Éditions Sociales ; 1969 ; p.4).
On le voit : chez Marx, l’analyse de la production n’est pas une analyse quantitative, mais une analyse des formes sociales selon lesquelles elle s’organise. Les concepts fondamentaux de cette approche sont : le mode de production, les rapports sociaux de production et les forces productives matérielles.

Le concept de mode de production

Un « mode de production » est une manière d’organiser socialement la production. Il est caractérisé par un certain niveau de développement des « forces productives matérielles » ; celles-ci se composent des hommes directement impliqués dans la production ainsi que des techniques et moyens de production (terre, usines…) qu’ils utilisent ; par les rapports de production, ensemble des relations nouées entre ceux qui participent à la production ; dans les sociétés où existe une division en classes sociales, le rôle de chacune d’elles et la part du revenu qui lui revient dépend de la position qu’elle occupe par rapport aux moyens de production : les rapports de production entre les classes sociales dérivent des rapports de propriété économique sur les moyens de production. L’existence d’une correspondance entre d’une part le degré de développement des « forces productives matérielles » et d’autre part les « rapports de production ».
En définitive, un mode de production est une structure, c’est-à-dire un tout organisé, composé d’“éléments” entre lesquels existent des relations stables créant une cohésion d’ensemble, et dont la fonction est d’assurer la production des biens nécessaires à l’existence de la société. Le schéma ci-après permettra d’éclairer l’articulation des concepts qui viennent d’être présentés.

JPEG - 39.7 ko

Les trois “éléments” d’un mode de production sont le producteur immédiat (esclave, serf, salarié…), le non producteur (maître, seigneur, capitaliste…) et les moyens de production (terres, usines,…). Ces éléments sont reliés entre eux par trois types de relations interdépendantes.
La relation de propriété économique portant sur les moyens de production : le non-producteur dispose du pouvoir d’affecter les terres, les machines… à l’usage de son choix ; en revanche, le producteur immédiat n’a aucun pouvoir de décision sur ces moyens de production.
Cette propriété économique fixe le rôle des deux classes sociales. Le propriétaire détermine la nature du produit à créer, l’organisation technique du travail, fixe à chacun son rôle dans la production… Le travailleur se soumet à ce cadre de travail. L’ensemble des relations entre les classes forme les « rapports sociaux de production ». La propriété économique est presque toujours doublée par des règles juridiques qui la renforcent.
les « forces productives matérielles » comprennent les producteurs (force physique, capacités intellectuelles), les moyens de production qu’ils emploient ainsi que les relations techniques entre ces éléments.
Les éléments et les relations entre eux évoluant au fil du temps, des désajustements peuvent se produire dans l’organisation d’ensemble qui conduisent à des crises plus ou moins graves, et parfois à des révolutions. Comment le mode de production capitaliste fonctionne-t-il ?

(à suivre)