Alon filozofé

‘’Kosalafé’’… é kosa nou fé astèr ?

Billet philosophique

Roger Orlu / 2 mars 2018

L’idéologie qui domine notre société est celle des classes sociales qui dominent le pays sur le plan socio-économique mais aussi politique, culturel, médiatique… et qui bourrent les crânes de nos compatriotes pour continuer à profiter au maximum de ce système. D’où l’importance de se battre pour prendre conscience de ce problème de fond et pour le résoudre.

JPEG - 66.7 ko
Une sculpture représentant le philosophe allemand Karl Marx (1818 – 1883) brandie lors d’une manifestation à Copenhague au Danemark le 12 décembre 2009 « pour un autre monde ».

Quelles sont les causes fondamentales des nombreux et graves problèmes économiques, sociaux, sanitaires, environnementaux, éducatifs, culturels et institutionnels qui plongent la majorité du peuple réunionnais dans des difficultés préoccupantes ? N’est-ce pas avant tout l’absence de réel pouvoir de décision de nos compatriotes, obligés de se soumettre au système néo-colonial en place ?

Ce système est lié au capitalisme qui domine le monde et dont profitent les colonialistes à La Réunion avec leurs collaborateurs péi en exploitant les plus pauvres, dont les droits humains fondamentaux ne sont pas respectés. La question clé dont il faut donc plus que jamais se préoccuper pour abolir ce système et libérer notre peuple est bien celle-ci : kisa i komann nout péi ?

« Quand Marx redevient jeune »

Pour aller dans ce sens, un ami de la philo à La Réunion nous a fait parvenir un article d’Yvon Quiniou publié par Médiapart le 19 février dernier sous le titre : « Quand Marx redevient jeune ». En introduction, cet article nous dit ceci : « En cette année du bicentenaire de la naissance de Marx, ‘’L’Humanité’’ a eu l’heureuse initiative d’éditer un hors-série consacré à la pensée de Marx (et Engels) destiné à en restituer la richesse et à en montrer, contre les préjugés dominants, l’importante actualité.

Ce numéro présente donc des rappels historiques et théoriques décisifs, pour ceux qui les auraient un peu oubliés ou occultés (lutte des classes, exploitation, plus-value, classe ouvrière), et un abécédaire très riche fournit une liste de ceux-ci, avec renvoi aux textes où ils sont explicités. Ceux qui auraient envie de se faire une culture minimale dans ce domaine (je pense aux lecteurs jeunes et déjà critiques à l’égard du capitalisme) seront donc comblés et ils compléteront cette lecture en allant voir le film de R. Peck (interviewé dans cet ensemble), ‘’Le jeune Karl Marx’’, qui en offre une vision à la fois pertinente et vivante ».

Les richesses nout kiltir

Cet éclairage nous fait penser à l’émission culturelle très intéressante diffusée ce samedi 24 février à 12h 30 par Réunion 1ère Télé sous le titre ‘’Kosalafé’’, animée par Loïc et où de nombreux créateurs de la culture réunionnaise ont présenté des richesses nout kiltir. On peut citer par exemple l’historien Loran Hoarau, l’astrologue Guy Pignolet, le naturaliste Raymond Lucas.

On a pu voir aussi des artistes musicaux du groupe Flamenco, les Amis de la Mer, des dessinateurs artistiques, etc. Tous les participants à cette émission ont mis en avant la lang kréol La Rényon, le maloya et bien d’autres atouts de l’identité réunionnaise, toujours non reconnue par le système néocolonial, non respectée, infériorisée par ce système assimilationiste et ses complices. D’où la question : après ce magnifique ‘’Kosalafé’’,…
kosa nou fé astèr ?

Roger Orlu