Alon filozofé

L’essentiel pour les municipales

Billet philosophique

Roger Orlu / 17 janvier 2020

En plus des militants et dirigeants du Parti Communiste Réunionnais, de plus en plus de nos compatriotes réfléchissent aux problèmes de notre société et organisent des rencontres pour échanger des idées sur les solutions à mettre en œuvre par nous-mêmes, de façon libre et responsable. C’est ce que fait par exemple Lunivèrsité Maron, fondée il y a deux ans et demi.

JPEG - 76.1 ko
Michel Dennemont et Jean-Yves Langenier à l’écoute du public de Lunivèrsité Maron.

Le samedi 11 janvier dernier au Vieux Domaine (Ravine des Cabris, Saint-Pierre), Lunivèrsité Maron a organisé une conférence, animée par Jean-Pascal Lauret, afin de « débattre autour de la fonction du maire pour tenter de donner des clés de compréhension aux citoyens(nes), électeurs(trices) ou futurs(es) candidats(es) aux prochaines élections municipales ». Pour cela, deux anciens 1ers magistrats sont venus partager leur expérience : Jean-Yves Langenier, maire du Port de 1994 à 2014, militant du Parti Communiste Réunionnais, et Michel Dennemont, maire des Avirons de 1987 à 2017 et actuellement sénateur de La République En Marche.
Ces deux personnalités ont fait des exposés très intéressants, où elles ont notamment rappelé l’histoire de leur commune et les œuvres accomplies durant leurs mandats de maire pour répondre aux besoins de la population ; mais elles ont aussi souligné les manques de moyens des municipalités comme des autres collectivités réunionnaises pour réaliser un projet global de développement durable dans le pays. Le débat avec le public fut également très constructif car il a permis de mettre l’accent sur le problème fondamental de La Réunion en ayant une vision réunionnaise des municipales : en finir avec « le jacobinisme » de l’État parisien, comme l’a dit Michel Dennemont, pour « faire avancer ensemble la décentralisation, une réforme inachevée », selon Jean-Yves Langenier.

« L’Acte 3 de la décentralisation »

Ces idées sont d’autant plus importantes et urgentes à mettre en œuvre que ‘’Témoignages’’ a révélé le jeudi 9 janvier dernier que pour la Loi ‘’décentralisation, différenciation, déconcentration’’ « l’heure des propositions est arrivée » et que « le gouvernement lance la concertation » ; en effet, « l’Acte 3 de la décentralisation est en route. La première rencontre régionale de concertation a eu lieu lundi à Arras en France, et l’adoption du projet de loi est prévue avant les élections départementales et régionales de 2021. Autant dire que pour les responsables politiques, l’heure des propositions est arrivée ».
Prendre conscience de cette échéance historique est indispensable quand on voit ce qui se passe en Guyane, où « la crise sociale a débouché sur l’amplification d’une prise de conscience : travailler sur un projet fait par les Guyanais, approuvé et appliqué par les Guyanais. (…) Ce qui se passe en Guyane est l’illustration concrète de la revendication du PCR pour La Réunion : rassembler les bonnes volontés pour construire un projet fait par des Réunionnais, pour les Réunionnais et appliqué par des Réunionnais » (Manuel Marchal dans temoignages.re du 15 janvier).
Cela est une façon d’être fidèle à cet engagement de Paul Vergès dans sa 2e des 52 pensées hebdomadaires publiées par ‘’Témoignages’’ durant l’année dernière : « Lorsque en tant que communistes nous sommes élus responsables d’une collectivité à La Réunion, nous devons en faire un outil de lutte pour libérer le pays du système néo-colonial mis en place après 1946 » (déclaration au Comité Central du PCR). Voilà l’essentiel pour les municipales !

Roger Orlu