Alon filozofé

L’Homme est-il encore un animal ?

Julie Pontalba / 26 décembre 2020

Un cas de violence familiale, en France, a conduit à 4 morts (3 gendarmes et le forcené) et 1 gendarme blessé, sans compter le traumatisme causé à la femme. Les conséquences sont dramatiques pour les enfants des familles impactées, qui auront besoin de comprendre et se reconstruire. Au-delà de l’indignation que cela a, naturellement provoqué, on s’interroge. Comment notre société peut-elle engendrer des personnages qui ont si peu de considération pour son prochain et pour soi-même ? Dans tout le règne animal, l’Homme est sûrement seul à agir ainsi.


On constate clairement un échec de l’intégration d’un individu dans des valeurs communes et partagées : liberté, égalité et fraternité. A quel endroit cela n’a pas marché et pourquoi ? La première réaction serait d’incriminer l’éducation : la Famille, l’Ecole et l’Environnement culturel. Cependant, tous ces espaces dans lesquels évoluent l’individu sont marqués par la violence physique ou morale, y compris des violences d’Etats.

Les lois, les règles, les rites, les cultes, … tout cela est sensé formater l’être humain pour construire une société où règnent la paix et la solidarité. Or, nous constatons que la violence perdure, parfois occasionnée par ceux-là même qui doivent faire respecter l’ordre. Je ne connais aucun autre animal ayant imaginé les guerres, les assassinats, l’esclavage des siens, la destruction des autres espèces et de son milieu de vie. Comment qualifier ces comportements ? Cet homme-là, qui voulait contraindre une femme à accepter ses ordres sous peine de mort et qui a ôté 4 vies, n’est qu’un cas qui cache une forêt immense.

Les violences intra-familiales, les violences policières, la violence des rapports sociaux, les injustices, les inégalités que l’on maintient pour garder la main mise sur une certaine population, tout cela finira par avoir raison de l’ordre public que l’on souhaite maintenir par ailleurs. Tous cela fait que ces comportements font que l’Homme s’est éloigné du règne animal soi-disant moins vertueux et a créé un système qui va le détruire. Un autre système plus juste et plus égalitaire, qui rend chacun plus responsables, est nécessaire. Il est à réinventer.

Julie Pontalba