Alon filozofé

L’importance d’une démocratie populaire

Billet philosophique

Roger Orlu / 18 octobre 2019

Trois événements culturels à La Réunion illustrent — parmi bien d’autres — les avancées des richesses intellectuelles de notre peuple pour faire respecter le droit à la responsabilité des Réunionnais afin de gérer eux-mêmes leur pays.

JPEG - 81.9 ko
La conférence d’Élie Hoarau à Saint-Benoît le jeudi 10 octobre.

Le premier de ces événements est la série de 4 conférences tenues depuis le 5 juillet dernier à Saint-Paul, puis à Saint-Denis, Saint-Pierre et Saint-Benoît, dans le cadre de la célébration du 60e anniversaire du Parti Communiste Réunionnais, où son président est intervenu sur le thème : ‘’Il y a 60 ans, l’émergence d’une conscience et d’une parole réunionnaises’’. Dans ces conférences, suivies avec intérêt par un public à la fois nombreux et divers, Élie Hoarau a rappelé notamment de manière précise et très intéressante les nombreux combats menés par le parti politique fondé par Paul Vergès en 1959 afin de répondre aux besoins communs du peuple réunionnais et de réparer les crimes contre l’humanité imposés à ce peuple pendant 300 ans avec le colonialisme, l’esclavage et l’engagisme.
Il a aussi rappelé : « nous devons prendre conscience que la grave crise économique, sociale, environnementale et éducative actuelle peut et doit être résolue par les Réunionnais eux-mêmes en élaborant et en mettant en œuvre de façon responsable un projet global et cohérent de développement durable ». D’où l’importance de « changer le modèle de société capitaliste » que nous impose le système néo-colonial depuis plus de 70 ans. Cela, en instaurant à La Réunion une autonomie démocratique, populaire et participative pour que le pouvoir de décision appartienne à tous les citoyens plutôt qu’aux capitalistes pilleurs, exploiteurs, pollueurs et leurs complices de l’idéologie dominante, qui mettent en cause la vie sur la Terre.

“Quelle communauté de destin pour la nouvelle ère ?”

D’où l’importance des deux autres grands événements (à venir ceux-là !) : tout d’abord, le nouveau Colloque inter-CCEE organisé du 22 au 25 octobre au Moca par le Conseil de la Culture, de l’Éducation et de l’Environnement de La Réunion, présidé par Roger Ramchetty, autour du thème ‘’Pou mazine in domin : nout kiltir, zarboutan nout péi - Cultures et développements : pour une réflexion endogène sur le devenir de nos territoires’’. Comme le disent les organisateurs, « dans cette époque de mutations profondes et rapides, ce colloque constituera un temps de réflexion, d’échanges visant à faire émerger des propositions d’actions concrètes pour la construction et le suivi d’un projet de développement durable concernant le devenir de nos territoires. Avec pour ambition de contribuer à l’élaboration des politiques publiques de nos ‘’péi’’ au service des hommes et des femmes qui y habitent, sur la base d’une culture inscrite au cœur du fonctionnement sociétal ».

Ce sera le cas aussi les samedi 26, dimanche 27 et lundi 28 octobre prochains, où le P.C.R. organise pour célébrer le 60e anniversaire de sa fondation une Conférence idéologique internationale, avec la participation d’une dizaine d’organisations du monde entier, pour échanger avec elles et nos compatriotes sur des questions fondamentales au niveau social, environnemental, politique, culturel, cultuel, etc. Globalement, ce sera sur le thème qui nous concerne tous : ‘’Quelle communauté de destin pour la nouvelle ère ?’’.


Roger Orlu