Alon filozofé

La culture réunionnaise et le développement du pays

Billet philosophique

Roger Orlu / 25 octobre 2019

De nombreux événements culturels récents à La Réunion nous font réfléchir sur les nouvelles avancées idéologiques du peuple réunionnais face à l’assimilationisme. Ces avancées nous montrent à quel point il est important de renforcer le combat mené depuis des décennies par nos compatriotes résistants pour faire respecter l’identité de notre peuple et le droit à la responsabilité des Réunionnais afin de gérer eux-mêmes leur pays.

JPEG - 70 ko
Un des 20 panneaux de l’exposition en hommage à Daniel Honoré présentée au Colloque Inter-CCEE.

Tout d’abord, nous citerons les divers hommages rendus ces derniers jours à de grands militants politiques et culturels de La Réunion, afin de ne pas oublier leurs combats et leur être fidèles :
- Laurent Vergès, décédé il y a 31 ans, a été salué le 12 octobre par Firose Gador avec de nombreux militants et sympathisants de la Section communiste du Port comme « un symbole de la jeunesse rebelle réunionnaise ».
- « Le parcours du militant culturel Franswa Sintomer’’ a été rappelé le mercredi 16 octobre à la Saga du Rhum (Saint-Pierre) lors d’une conférence de l’anthropologue et historien Gilles Gérard.
- Deux grands hommages ont été rendus à Daniel Honoré à l’occasion du « premier anniversaire de la disparition de ce grand Réunionnais, romancier, poète, conteur, collecteur inlassable des mots, des expressions, des proverbes, du trésor de la langue créole ». Cela a été fait d’abord par l’Association Koulèr Mon Nasyon de Sainte-Suzanne le vendredi 18 octobre à la médiathèque Aimé Césaire, où le public a pu voir une exposition sur la vie de Daniel Honoré, sur la langue et les proverbes créoles en partenariat avec Mario Serviable et Lofis La Lang.

‘’La voix mon péi’’

Le second hommage à Daniel Honoré a été rendu ce mardi 22 octobre au Moca (Saint-Denis) lors de l’ouverture de l’admirable Colloque Inter-CCEE organisé par le Conseil de la Culture, de l’Éducation et de l’Environnement (CCEE) de La Réunion, présidé par Roger Ramchetty, avec ses homologues de Guadeloupe, de Mayotte, de Martinique et de Guyane, « sur le thème ‘’Cultures et développements’’ afin de trouver dans la culture vivante et originale de ces territoires, l’ambition et la force de relever les défis de demain ». Parmi les nombreux « temps forts » de ce colloque de quatre jours, il y a eu le vernissage et la visite d’une belle exposition consacrée à Daniel Honoré, « un Réunionnais (1939-2018), zarboutan nout kiltir », où « en 20 panneaux sont retracés la vie, l’œuvre, les engagements et tout ce qui fit ce grand humaniste, cet homme aux talents multiformes et aux engagements nombreux tant au service de la culture, de la langue créole que du pays ».
Parmi d’autres événements constructifs, nous voudrions citer le nouveau film documentaire de Tiktak Production intitulé ‘’Le Mal de l’Ombre’’, réalisé par Anaïs Charles-Dominique et consacré au « scandale de la leucose bovine à La Réunion », projeté par Réunion 1ère Télé ce mercredi 23 octobre.
À féliciter aussi : le jeune et talentueux artiste réunionnais Soan, sélectionné pour la finale du ‘’The Voice Kids’’ ce vendredi soir sur TF1 après avoir chanté pour la liberté en interprétant ‘’Redemption Song’’ de Bob Marley.
Enfin nous citerons les spectacles admirables présentés vendredi et samedi derniers au Téat Champ Fleuri par le génial humoriste réunionnais Thierry Jardinot sous le titre ‘’La voix mon péi’’, où il défend avec humour mais aussi avec talent et force des valeurs fondamentales du peuple réunionnais sur le plan social, culturel et politique, en imitant — entre autres — Paul Vergès. Voilà de nombreux exemples pour cultiver les liens entre la culture réunionnaise et le développement durable du pays.

Roger Orlu