Alon filozofé

La voie de l’union dans la diversité

Roger Orlu / 18 janvier 2019

Si l’on s’intéresse à ce qui se passe de préoccupant dans le monde, dans notre région et à La Réunion, on doit réfléchir sur les pistes à suivre pour résoudre d’urgence et à long terme ces problèmes. Des militants culturels, syndicaux et politiques réunionnais nous ont tracé récemment une voie pertinente à ce sujet.

Il s’agit des participants à l’assemblée tenue le 11 janvier dernier à Trois-Bassins avec l’association RÉAGIES (pour la Réflexion, l’Échange, l’Animation Globale, l’Insertion Economique et la Solidarité), présidée par Simone Yée-Chong-Tchi-Kan.

- Arsène Cataye, Johany Gibralta, Johnny Lagrange, Simon Lagarrigue, Sarl Sintomèr (de gauche à droite), des artistes solidaires de l’association RÉAGIES et de sa présidente Simone Yée-Chong-Tchi-Kan. (photo A.D.) -

Une association réunionnaise qui s’est engagée depuis 36 ans, en lien notamment avec des militants malgaches et réunionnais comme Gisèle Rabesahala et Paul Vergès, à renforcer l’amitié entre les divers peuples frères de l’Indianocéanie.

Lors de cette assemblée, une centaine de personnalités très diverses ont émis des propositions très intéressantes pour mettre en œuvre un co-développement régional solidaire et faire ensemble de l’océan indien une zone de paix.

Cette voie de l’union dans la diversité est aussi à suivre pour mettre en place dans les prochains mois une Conférence territoriale réunionnaise élargie à toutes les forces vives du pays, afin de réaliser un plan global et cohérent des Réunionnais pour un développement durable, solidaire, libre et responsable de La Réunion.

« Voir ce qui nous unit »

Pour aller dans ce sens, nous voudrions mettre en avant un très beau chant de l’artiste français Calogero, qui a donné un concert à La Réunion il y a quelques mois ; un chant intitulé ‘’Voler de nuit’’, où l’artiste exalte les valeurs humanistes portées par l’aviateur et philosophe Antoine de Saint-Exupéry (1900 – 1944), résistant anti-nazi. Dans cette chanson, parue dans un CD intitulé ‘’Liberté chérie’’, Calogero nous appelle à « voler de nuit comme Saint-Exupéry, voir le monde d’en haut sans le prendre de haut, (…) voir ce qui nous unit, sonner l’écho que nos sommes tous égaux ».

Autre extrait de ce chant : « Vu d’en haut ces frontières, ces lignes qui nous écartent ne sont que des dessins, que des traits sur la carte. Derrière chaque maison des gens rêvent, des gens s’aiment, (…) je pense à ça dans mon ciel si vide, en bas éclatent des guerres civiles. (…) Voir ce qui nous unit, rêver dans l’ombre le réveil du monde ». Une voie de l’union dans la diversité à suivre face aux exploiteurs, profiteurs, pollueurs, dominateurs, assimilateurs et diviseurs du peuple réunionnais…

Roger Orlu