Alon filozofé

La zéness rénionèz lé la !

Billet philosophique

Roger Orlu / 13 avril 2018

Un des défis à relever pour transformer notre société afin qu’elle soit avant tout au service du bien commun est de préparer la jeunesse à assumer sa responsabilité dans ce domaine. Que se passe-t-il dans la jeunesse réunionnaise à ce sujet et sommes-nous suffisamment conscients dans les relations inter-générationelles de l’importance de cette problématique ?

JPEG - 44.5 ko
Matthieu Raffini et Gaëlle Antoine, nouveaux responsables de la Section de Saint-Pierre du Parti Communiste Réunionnais.

Même si l’on peut apporter des réponses en partie négatives et critiques à ces questions, nous allons valoriser les éléments positifs et encourageants dans ce domaine, comme par exemple dans le monde artistique réunionnais, où l’on a pu apprécier par exemple ces dernières semaines les talents de nombreux jeunes chanteurs dans l’émission Kid Créole diffusée par Réunion 1ère Télé. Et beaucoup de leurs chants nous ont fait penser à ce CD publié en 2010 par des pédagogues sous le titre ‘’Citoyen, Si toi hein ?’’, où l’on entend par exemple des enfants de l’école Jean Albany de La Saline nous dire : « La Réunion nout ti Nation, La Réunion nout ti pays, La Réunion racine nout vie ».

Un autre encouragement à ce sujet dans le monde culturel est l’appel lancé par le Conseil de la Culture, de l’Éducation et de l’Environnement à tous nos compatriotes — dont les jeunes de 15 ans et plus — à participer à la 15e édition du Konkour LanKréol, intitulé cette année ‘’LanKRéol - Fonnkèr 2018’’. Bravo d’avance aux jeunes poètes péi qui vont participer à ce concours avec leurs créations poétiques « pou mèt nout lidantité anlèr » comme le disent les organisateurs.

Vélo et philo

Un autre signe encourageant pour notre avenir c’est de voir de plus en plus d’enfants et adolescents se déplacer à vélo chaque jour pour leurs loisirs, pour aller à l’école, etc. Les avancées de ce mode de déplacement chez les jeunes sont d’autant plus positives que, comme le dit Philippe de Cotte, président du Comité Réunionnais de Promotion du Vélo, « se déplacer à vélo c’est pratique, pas cher, bon pour la santé, épanouissant car cela favorise la convivialité d’un quartier à l’autre ».

Passons des avancées du vélo à celles de la philosophie pour les jeunes réunionnais, comme en témoignent les échanges lors de goûters-philo animés par le Cercle Philosophique Réunionnais de Jean Viracaoundin. Mais il faut aussi citer les actions menées par l’association Les Enfants de la Philo, qui pour faire avancer la pratique de la philosophie chez les marmay organise une nouvelle formation du 7 au 11 mai prochain (contact : France Aupin, 0692 66 85 81, asso.lesenfantsdelaphilo@gmail.com).

Politique

Enfin, après avoir évoqué la musique, la poésie, le vélo et la philo, passons à la politique, où l’on voit notamment de plus en plus de jeunes s’engager dans le Parti Communiste Réunionnais, non pas pour des ambitions personnelles mais pour assumer des responsabilités militantes au service de leur peuple et de l’humanité. Citons par exemple Gilles Leperlier, Julie Pontalba, Firose Gador, David Gauvin, Matthieu Raffini, Gaëlle Antoine, Pascal Hullard, Clency Audit, David Lebon, etc.

Cette dynamique concerne tout le pays et les engagements de ces jeunes militant-e-s communistes ont vraiment pour objectif, comme le voulait Paul Vergès, fondateur du PCR, de faire respecter le droit du peuple réunionnais à décider lui-même ce qu’il faut faire pour mettre en œuvre une politique de développement durable, humain, libre, responsable et solidaire à La Réunion. Voilà une nouvelle illustration que la zéness rénionèz lé la pou libèr son péi du sistèm néo-kolonial !

Roger Orlu