Alon filozofé

Lé voi nout péi

Billet philosophique

Roger Orlu / 24 avril 2020

Un événement culturel à la fois exceptionnel et extraordinaire s’est produit ce dimanche 19 avril sur la télé de Réunion 1ère : un ‘’Magazine spirituel inter-religieux’’. Il a montré à quel point la pensée créole réunionnaise avance pour changer notre société et créer une nouvelle étape de notre Histoire.

JPEG - 95.4 ko
Représentants du Groupe de dialogue inter-religieux de La Réunion lors d’un hommage aux victimes de l’attentat de Nice en 2015.

Cette émission a été réalisée par le GDIR (Groupe de Dialogue Inter-religieux de La Réunion), présidé par Idriss Issop-Banian, qui a ouvert le magazine en nous appelant notamment à « réfléchir à l’essentiel, à la priorité de notre vie ». Ensuite, une dizaine de représentants des diverses communautés religieuses réunionnaises et internationales nous ont fait part de réflexions très riches à ce sujet pour des valeurs humaines fondamentales.
Il y a eu d’abord Mgr Gilbert Aubry, évêque catholique de La Réunion, qui a causé en créole, pour dire entre autres : « i fo nou repense lo sistèm spirituel, socio-économik, environnemental é politik pou lamour nout péi é nou souèt la sagesse de sak i gouvern anou ».

« Notre maison commune »

Il y a eu ensuite les interventions de Daniel Minienpoullé, président du temple hindou Shri Maha Kahli de Saint-Denis, « pour un avenir meilleur » ; de Swami Advayanandaji, responsable de l’ashram du Port, pour « la paix du Terre » ; de Clément Ah-Line, président du temple chinois Chuang Hao de Saint-Denis, qui a transmis le message de Confucius pour « la sagesse, la vertu, la courtoisie, la bienveillance… » ; de Christophe Cousinié, pasteur de l’Église protestante de La Réunion, et d’une dame « pour l’espérance qui dépasse toutes nos peurs » ; de Peggy Baïchoo, de la communauté Bahaïe, afin que « les nations s’unissent pour une population unie et solidaire, la coopération et l’entraide » ; de Gilles Jou Lun, moine bouddhiste zen, « pour des valeurs partagées, de la compassion » ; de Chafiq Ali, imam de la Grande Mosquée Noor-É-Islam de Saint-Denis, pour « l’espoir en l’humain solidaire ».
Idriss Issop-Banian a conclu cette émission en déclarant notamment que « notre peuple doit penser à demain, à notre maison commune ».

La parole à Paul Vergès

Un autre événement culturel a marqué l’actualité le vendredi 17 avril dernier : la diffusion par Antenne Réunion d’un spectacle du génial humoriste réunionnais Thierry Jardinot, enregistré en 2019 au théâtre du Tampon et intitulé ‘’La voix mon péï’’. Comme d’habitude, dans ses spectacles ou dans ses chroniques ‘’Kanal la blague’’ (KLB), Thierry Jardinot a défendu avec humour des valeurs essentielles, comme l’identité du peuple réunionnais et la solidarité avec les plus pauvres.
C’est ainsi, par exemple, qu’il a donné la parole à un travailleur retraité qui a du mal à vivre décemment parce qu’il n’a que 423 euros de revenu par mois. Il a aussi imité Paul Vergès, qui a regretté de ne plus être là pour défendre les revendications des Gilets Jaunes contre les injustices dont souffrent beaucoup de nos compatriotes.
N’oublions pas que le portrait de Paul Vergès apparaît parfois à côté d’un de ses interlocuteurs dans ‘’KLB’’ et à côté du drapo péi : c’est la peinture réalisée par André Béton en 2016, quelques mois avant le décès d’un grand penseur et combattant réunionnais. N’oublions pas non plus que ce vendredi 24 avril à partir de 20 heures 15 sur Antenne Réunion « Thierry Jardinot défie la télé » dans une émission présentée par Christophe Begert avec l’humoriste et ses invités. Après les prestations humoristiques de ‘’Boby’’ et le magazine du GDIR, on verra et on entendra une nouvelle fois comment s’expriment lé voi nout péi !

Roger Orlu