Alon filozofé

« Les dangers de la 5G »

Billet philosophique

Roger Orlu / 4 septembre 2020

Pendant plusieurs décennies, Paul Vergès a alerté le peuple réunionnais et les autres peuples du monde sur les défis auxquels nous devons réfléchir pour trouver des solutions, comme par exemple la lutte contre la pauvreté, pour la démocratie libre et populaire, contre le réchauffement climatique, pour la bio-diversité, sur les atouts et dangers de la « révolution numérique », etc. Son combat continue avec diverses organisations syndicales, politiques et associatives de La Réunion et du monde entier, en particulier sur le dernier point que nous venons de citer.

JPEG - 95.3 ko
L’affiche de la rencontre de vendredi dernier par l’A.I.D. sur le thème : « Apocalypse 5G ».

La preuve : Lunivèrsité Maron, animée par Jean-Pascal Lauret, a organisé au mois de juillet deux conférences-débats avec Laurent Bridier, Dr Énergétique et président de La Réunion Durable, sur le thème : « Les dangers de la 5G : Quel monde pour demain ?". Et vendredi dernier, l’Association Initiatives Dionysiennes (AID) a organisé une rencontre, animée par le Dr Bruno Bourgeon, sur le thème : ‘’Apocalypse 5G’’, avec un documentaire de Sacha Stone « mettant en avant la menace existentielle qui représente la 5G pour l’humanité, comme on ne l’aurait jamais imaginé ! Dans ce documentaire interviennent des experts en développement d’armes, biologistes, biologistes moléculaires et cellulaires, hématologues ».
Voici ce que raconte le film : « La 5G est un danger pour notre liberté. Cette forêt mondiale d’antennes à micro-ondes et les puces RFID qui seront intégrées dans tous les objets permettent que tout soit mis en réseau et que tous les objets communiquent. Tout est connecté : nous sommes prisonniers ».

Signer la charte

Rappelons que « la 5G représente donc la cinquième génération de standards pour la téléphonie mobile, et promet la transmission de données par seconde de l’ordre du gigabit et l’entrée définitive dans le monde de l’IoT (Internet of Things, Internet des Objets). Plus de 80 pays s’activent déjà à mettre en place l’infrastructure pour la généraliser ».
À ce sujet, Jean Saint-Marc, un militant communiste réunionnais, nous a adressé un message de Pierre Ferdin rédigé le 11 février 2020 sous le titre ‘’5G et santé : que reste-t-il du principe de précaution ?’’, dont voici un extrait : « les mobilisations citoyennes autour de la 5G ont un écho dans l’opinion publique, et dans certains cercles scientifiques, mais bien peu chez les politiques ».
Il nous a aussi transmis une pétition : « Agissons dans la paix en action, la sagesse et la bienveillance qui prévaut pour tous, politique et lobbyiste y compris ; d’ailleurs se sont-ils eux-mêmes posés toutes ces questions pour leur propre famille, amis et enfants, ont ils également connaissance de tous les paramètres ? Au bout du compte, nous sommes tous exposés aux mêmes radiations et nous partageons le même environnement. Vous pouvez aussi rejoindre et signer la charte « L’accord entre l’homme et sa nature » sur mesopinions.com ou sur www.ecosfeeria.org/charte ».

Pouvoirs de décision

Alain Mouetaux d’Attac La Réunion, présidé par Didier Bourse, nous a également transmis une information à ce sujet : « La Convention citoyenne pour le climat l’a demandé, à 98 % des voix : un moratoire sur la 5G. (…) La bataille de la 5G est lancée ! https://5g.mysmartcab.fr/ : pétition, déjà 43000 signataires. Signez et faites passer. (…)
https://stop5 g-974.blogspot.com/ : le blog d’Elizabeth Strina contre la 5G ». Et un autre message sur ce combat : « Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous ! » (Charles Sannat).
À ce sujet, on peut se poser une question en tant que Réunionnais : quels sont les pouvoirs de décision du peuple réunionnais face aux dangers du 5G et aux autres défis ?

Roger Orlu