Alon filozofé

Pour la démocratie participative

Billet philosophique

Roger Orlu / 24 janvier 2020

Afin de poursuivre nos réflexions sur les principaux enjeux des prochaines élections municipales (les 15 et 22 mars 2020) évoqués dans cette chronique vendredi dernier, nous allons vous faire part de nouvelles informations sur l’essentiel à ce sujet.

JPEG - 51.7 ko
Yvan Dejean et Elie Hoarau.

Tout d’abord, nous devons revenir sur ce rassemblement très riche en idées, en mobilisation et en ambiance chaleureuse qui s’est déroulé le dimanche 19 janvier dernier à la Salle 3J de Saint-Louis, où Yvan Dejean a lancé avec ses camarades son Comité de soutien pour les municipales (voir temoignages.re du 20 janvier). À cette occasion, Élie Hoarau, président du Parti Communiste Réunionnais, a notamment rappelé que « vu le contexte global préoccupant de la situation à La Réunion, malgré les plus beaux projets que nous allons élaborés pour nos communes, il faut avant tout un changement de politique dans tout le pays ». D’où l’importance d’un projet global de développement durable et solidaire pour La Réunion, conçu et mis en œuvre par le peuple réunionnais libre et responsable, sur le plan socio-économique, environnemental, culturel, éducatif et institutionnel.
Yvan Dejean, secrétaire général du PCR, et d’autres dirigeants comme Maurice Gironcel ainsi que plusieurs responsables et sympathisants communistes saint-louisiens, dont de nombreux jeunes, ont fait des propositions concrètes afin d’aller ensemble dans ce sens à la fois pour Saint-Louis et La Rivière mais aussi pour toute La Réunion. Et cela se fera, comme le disait Paul Vergès, dans le cadre d’une « autonomie démocratique et populaire réunionnaise ».

‘’Le tic-tac de l’horloge climatique’’

Comme nous l’ont dit plusieurs camarades de la direction du PCR, l’actualité internationale confirme les effets gravissimes du système capitaliste et néo-colonialiste, avec par exemple ces infos de l’ONG Oxfam, qui a publié lundi dernier une nouvelle étude révélant l’ampleur des inégalités dans le partage des richesses sur la planète. Selon ces calculs, la richesse cumulée des 1% les plus riches de la planète dépassera bientôt celle détenue par les 99% restants et selon Oxfam, 80 personnes se partagent aujourd’hui la même richesse que 3,5 milliards d’individus. D’où notamment 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique australe selon les Nations Unies. 
La publication de cette étude intervient à quelques jours de l’ouverture, mercredi dernier, du forum économique mondial de Davos (Suisse), coprésidé par la directrice générale d’Oxfam, Winnie Byanyima. Selon elle, « l’ampleur des inégalités mondiales est tout simplement vertigineuse » et « le fossé entre les grandes fortunes et le reste de la population se creuse rapidement ». C’est pourquoi les camarades nous conseillent de lire le livre ‘’Le tic-tac de l’horloge climatique’’ (‘’Une course contre la montre pour le climat’’), publié par Christian de Perthuis avec une préface de Jean Jouzel. Dans ce livre, on nous dit que « pour contenir le réchauffement en dessous de 2° C, il faut changer les règles du jeu économique mais aussi la justice sociale et les autres facettes de la crise environnementale ». C’est pour cela, à La Réunion comme dans le monde entier, il faut instaurer un pouvoir de décision démocratique et une démocratie participative, comme vient de le re-dire Ségolène Royal…

Roger Orlu