Alon filozofé

Renforcer la solidarité internationale

Billet philosophique

Roger Orlu / 21 février 2020

Comme beaucoup d’autres Réunionnais, nous avons eu le bonheur le mercredi 12 février dernier de voir sur Réunion 1ère Télé le magnifique documentaire intitulé ‘’Vollard nout’ téat’’, qui a rappelé à travers les témoignages de Pierre-Louis Rivière, Dominique Carrère, Emmanuel Genvrin, Jean-Luc Trulès, Délixia Perrinne, Yaelle Trulès, Tatiana Ehrlich, Térésa Small, etc. l’œuvre réalisée depuis une quarantaine d’années par le Théâtre Vollard. Une équipe qui a notamment lancé dans ses pièces de théâtre de nombreuses alertes sur nos problèmes sociaux, environnementaux, politiques et autres à La Réunion.

JPEG - 20 ko

De nouvelles alertes ont été lancées cette semaine par des penseurs réunionnais sur des problèmes de La Réunion et du monde. Les premières que nous citerons viennent de Guy Pignolet, un des créateurs du drapeau régional et ancien ingénieur chargé de prospective au CNES, qui a tenu une conférence le 13 février à Gillot sur ‘’La défense planétaire’’, en partenariat avec l’IHÉDN (Institut des Hautes Études de Défense Nationale) et l’Association Régionale 27 présidée par Guy-Luc Santoni. À cette occasion, Guy Pignolet a notamment attiré l’attention du public sur deux dangers : « le risque des astéroïdes impacteurs » (« environ 1 million de galets tournent dans le ciel autour du soleil ») et « le risque planétaire majeur posé par les éruptions solaires géantes ».
Afin de prévenir ces dangers qui menacent l’humanité, le chercheur spatial a notamment préconisé que l’on « améliore la connaissance spatiale dans l’éducation » et que l’on « renforce la coopération mondiale ». Il a également souligné « le rôle potentiel des institutions réunionnaises dans la défense planétaire », avec bien sûr les moyens et les pouvoirs de décisions des Réunionnais à mettre en œuvre.

Un autre problème à résoudre

Autre alerte à signaler : celle évoquée le 14 février au restaurant ‘’Le Manguier’’ de Saint-Denis par le docteur Bruno Bourgeon au nom de l’Association Initiatives Dionysiennes (AID) sur le non-respect des droits humains et les risques de guerres dans le monde. Ces graves problèmes ont été d’abord rappelés dans la projection d’un film très émouvant sorti en 2017 sous le titre ‘’Une Autre Montagne’’, qui « retrace la lutte pour les droits des femmes et contre la guerre en Turquie », notamment les femmes kurdes qui « interrogent leur possibilité de rester libres » et qui « dénoncent la politique réactionnaire et nationaliste de Erdogan ».
Ce documentaire et le débat furent « une occasion de réfléchir sur la notion de courage (agir en dépit de sa peur) » afin de cultiver « la liberté de travailler, de penser, de s’acharner ; et celle d’une indépendance d’esprit ». Le porte-parole d’AID a également souligné que, face à ces problèmes, il est indispensable de renforcer la solidarité internationale. Et l’on peut se poser la question : quels sont les responsabilités et les pouvoirs de décisions du peuple réunionnais dans le co-développement solidaire régional afin de construire la justice et la paix dans l’Océan Afro-asiatique ? Un autre problème à résoudre au plus vite !

Roger Orlu