Alon filozofé

S’engager pour « devenir humain »

Billet philosophique

Roger Orlu / 9 mars 2018

En plus des deux goûters-philo animés par le Cercle Philosophique Réunionnais les 21 et 28 février à La Chaloupe et à Piton Saint-Leu sur ‘’le sentiment amoureux’’ et ‘’l’amitié’’ en présence d’une cinquantaine de personnes, trois autres événements — parmi d’autres — ont marqué l’actualité culturelle du pays et donnent de quoi réfléchir…

JPEG - 56.5 ko
Pierre Larrouturou le 3 mars dernier à la médiathèque Aimé Césaire de Sainte-Suzanne lors de la dédicace de son livre ‘’Pour éviter le chaos climatique et financier’’.

Tout d’abord, nous allons citer Marc Thomas, diplômé de psychologie des actions interculturelles et directeur des Compétences relationnelles Océan Indien, qui a tenu une conférence le 1er mars à Saint-Denis avec Les Amis de l’Université sur le thème : ‘’Reproches et jugements, comment s’en protéger ?’’. Ce consultant formateur, engagé depuis plus de 40 ans dans la culture des liens humains, a expliqué au public avec beaucoup de compétences à quel point « le dialogue peut nous transformer pour éviter et cicatriser les blessures des agressions ».

Marc Thomas a eu aussi des échanges très intéressants avec les participants à cette rencontre et il a souligné avec force que face aux reproches que nous faisons aux autres comme aux reproches que l’on nous fait, il faut combattre l’égoïsme et chercher constamment à dialoguer. Dans cet esprit, il a publié en avril 2016 un livre riche en idées intitulé ‘’Devenir humain’’ pour nous aider « chaque jour et en chaque détail, à choisir à nouveau de grandir en humanité plutôt que de sombrer dans des conduites fermées et enfermantes ».

« L’argent est un moyen pas une fin »

Pour aller dans ce sens, Hervé Collin, président de l’Association Géophilosophique de La Réunion, a animé une belle rencontre le samedi 3 mars à Saint-Denis sur « les causes de la souffrance humaine et leurs solutions », avec des réponses très pertinentes à cette problématique. Notons aussi que cette organisation « humaniste, philosophique et anthropologique » a pris une dimension internationale depuis 1989 dans une quarantaine de pays des 5 continents et qu’elle dit notamment « non au dogmatisme qui réduit l’être humain en esclavage ».

Lors de cette conférence, Hervé Collin a insisté à plusieurs reprises sur le fait que « les ‘’ego’’ (‘’moi’’ en latin) sont les principales causes des souffrances humaines, comme la faim dans le monde qui tue 24.000 personnes chaque jour, les guerres et autres violences ». Il a souligné aussi qu’« on peut changer le monde, c’est à chacun de faire ce travail », que « l’argent est un moyen pas une fin », qu’« il faut éveiller la conscience » et « enseigner par l’exemple ».

« Décider de notre avenir »

Nous citerons enfin un exemple à suivre : celui de Pierre Larrouturou, un ingénieur agronome et diplômé de Sciences Po, qui est venu à La Réunion du 3 au 6 mars à l’invitation du SIDÉLEC et de l’Université pour répondre à cette question fondamentale : « crise climatique, crise financière, quelles solutions ? ». Il a aussi pu présenter et dédicacer à Sainte-Suzanne le très beau livre qu’il a co-écrit avec le climatologue Jean Jouzel sous le titre ‘’Pour éviter le chaos climatique et financier’’, où ils « proposent un vrai Pacte finance-climat européen
pour diviser par 4 les émissions de CO2, dégonfler la bulle financière et créer plus de 5 millions d’emplois ».

Ce livre nous dit : « favoriser la spéculation ou sauver le climat ? À nous de choisir » et il contient notamment en conclusion 3 belles pages de la scientifique Anne Hessel, qui soutient ce combat et relance cet appel de son célèbre père, Stéphane Hessel : « Indignez-vous, engagez-vous ! » car « c’est à nous, les citoyens, de décider de notre avenir ». C’est ainsi que nous pouvons nous engager pour « devenir humain ».

Roger Orlu