Alon filozofé

« Trouver du commun »

Billet philosophique

Roger Orlu / 21 août 2020

Nous vous proposons — afin de réfléchir sur nos problèmes de société — de vous transmettre quelques infos sur la belle rencontre organisée vendredi dernier par l’Association Initiatives Dionysiennes (AID) au restaurant « Le Manguier » à Saint-Denis autour de la projection d’une vidéo de Michaël Moore et Jeff Gibbs intitulée ‘’Planet of the Humans’’.

JPEG - 40 ko
Reynolds Michel.

Ce documentaire parle notamment de « la bataille pour arrêter le changement climatique sur la planète Terre parce que nous suivons les dirigeants qui nous ont emmenés sur la mauvaise route (…) aux intérêts des riches et aux entreprises américaines ». Il pose aussi un certain nombre de problématiques comme par exemple : « La seule chose qui pourrait nous sauver ? Maîtriser notre présence humaine et notre consommation incontrôlables. Pourquoi n’est-ce pas le problème ? Parce que ce serait mauvais pour les profits, mauvais pour les affaires ».
La présentation conclut : « Ce film urgent et incontournable est une attaque frontale contre nos vaches sacrées, est une garantie pour générer de la colère, des débats et, espérons-le, une volonté de voir notre survie d’une nouvelle manière, avant qu’il ne soit trop tard ». Le débat à ce sujet, dirigé par Bruno Bourgeon, porte-parole d’AID, fut très intéressant et il nous a fait pensé à cette déclaration d’un militant écologiste américain qui a dit dans le film parmi les nombreuses manifestations : « Pour éviter la destruction de la vie sur Terre, il faut détruire le capitalisme ! ».

‘’Plan Immédiat de Survie pour La Réunion’’

Cela nous fait penser aussi à tout ce qu’a fait le Parti Communiste Réunionnais avec d’autres démocrates et forces de progrès pour aller dans ce sens ; deux exemples : 1) la publication en 1975 par le PCR du ‘’Plan Immédiat de Survie pour La Réunion’’ ;
2) comme le rappelle Philippe Yée-Chong-Tchi-Kan dans sa contribution aux célébrations du 60e anniversaire de la fondation du PCR : « En 2001, le PCR a été à l’initiative de la loi portant création de l’Observatoire National sur les Effets du Réchauffement Climatique (ONERC), votée à l’unanimité des députés et sénateurs français, pour étudier les conséquences politiques du réchauffement climatique et de l’augmentation, en nombre et en intensité, des catastrophes naturelles. Auteur de cette loi, le sénateur communiste Réunionnais Paul Vergès a présidé l’ONERC et remis annuellement un rapport politique et scientifique à tous les Premiers Ministres qui se sont succédés ».

‘’La question identitaire à La Réunion’’

Concernant l’autre bataille du peuple réunionnais pour la reconnaissance et la valorisation de son identité, évoquée vendredi dernier dans cette chronique, Reynolds Michel, président de l’Espace pour Promouvoir l’Interculturel (EPI), nous a fait parvenir un très beau texte sur ‘’La question identitaire à La Réunion’’ publié en juillet 2015, dont voici la conclusion : « Compte tenu de notre histoire, de notre vécu commun, de nos souffrances et de nos luttes, nous ne pouvons qu’entrer dans cette démarche de partage de mémoires, car nos identités faites d’appartenances multiples sont ouvertes à la relation, à l’échange et au partage, bref à l’interculturel. Il convient d’aller de l’avant en assurant des échanges culturels plus intenses entre nous, donc d’entrer dans une vraie démarche interculturelle. (…)
L’entrée dans une démarche interculturelle s’avère nécessaire pour la mise en place de cette mémoire commune. Qu’est-ce à dire ? Échanger, dialoguer, partager, trouver du commun, sans renoncer à sa singularité n’est pas simple. Il faut la volonté, l’ouverture d’esprit et des compétences communicationnelles pour faire dialoguer les mémoires, tout en tenant compte du contexte, de la place effective de chacune d’elles et des rapports de force ».

Roger Orlu