Alon filozofé

« Vive notre citoyenneté ! »

Billet philosophique

Roger Orlu / 17 juillet 2020

Comme le dit Mathieu Raffini dans « Témoignages » du 15 juillet, un événement exceptionnel s’est déroulé la veille à Saint-Denis à l’appel de la Ligue des Droits de l’Homme à La Réunion (LDH), présidée par Dominique Rivière : « un rassemblement suivi d’une marche rassemblant plusieurs acteurs du mouvement social. La CGTR, Osez le Féminisme, FSU, SAIPER, Extinction Rébellion, la LDH et de nombreux autres citoyens — dont des militants du PCR — étaient présents ». Pour réfléchir au sens de cet événement, nous publions ci-après des extraits de l’allocution de la LDH, intitulé « Notre citoyenneté nous appelle à davantage de solidarité » (voir le texte intégral dans « Témoignages » du 15 juillet).

JPEG - 103.8 ko
La marche citoyenne du 14 juillet 2020 à Saint-Denis. (photo LDH à La Réunion)

« Citoyennes et citoyens de La Réunion, le 14 Juillet nous rappelle que la chose publique, la République, est notre affaire à tous. (…) C’est le moment de nous souvenir de notre histoire commune pour tenter de tracer les perspectives d’un chemin d’avenir qui sera ce que notre citoyenneté en fera. (…) Cette situation, qui porte de grandes interrogations, appelle une mobilisation de notre citoyenneté. (…) Notre situation actuelle, à La Réunion en particulier, nous invite ensemble à reconnaître d’abord une et première exigence : celle de davantage de solidarité, entre citoyennes et citoyens et entre organisations de la société civile réunionnaise. La solidarité, c’est d’abord se parler davantage entre nous, nous attacher à organiser un dialogue citoyen véritable. (…)
C’est pourquoi, à la suite de cette marche citoyenne du 14 Juillet, (…) dans les prochaines semaines, nous pensons donc vous saisir de ce projet qui pourrait déboucher, si nous en décidons ainsi, sur l’idée d’une prochaine Conférence territoriale de l’action publique, élargie aux représentants de la société civile. Nous vous invitons à dire avec nous : Vive notre citoyenneté ! »

« Les pleurs de Marie et la colère de Frême »

C’est pourquoi, le Parti Communiste Réunionnais a donné le 15 juillet sa position suite au discours de politique générale de Jean Castex, Premier ministre, devant l’Assemblée nationale. Dans un communiqué, signé par son Secrétaire général, Yvan Dejean, le PCR déclare notamment : « nous pensons qu’il faut prendre au mot le Premier ministre et, toute affaire cessante, lui adresser un calendrier de concertation réunionnais juillet – août - septembre, à négocier en octobre et à intégrer dans les orientations budgétaires 2021, à partir de novembre. (…) Le PCR réitère sa proposition d’élaborer un projet global, cohérent et solidaire, fait par les Réunionnais pour les Réunionnais. En particulier, il l’a exposé, en février à l’Élysée, par Maurice Gironcel. La boîte à outil existe : c’est la Conférence Territoriale, élargie à toutes les forces vives du pays ».

Cela nous fait penser à un événement culturel de ce 15 juillet, organisé et animé par Benjamin Clément pour ‘’Balades Créatives’’ sous le thème : ‘’Maronages à l’Étang Saint-Paul’’, où plus d’une vingtaine de personnes ont eu le plaisir de découvrir les richesses d’un paysage mais surtout où elles pu entendre, grâce à des talentueux artistes, « les pleurs de Marie et la colère de Frême ». En effet, c’est là qu’ont vécu ces esclaves marons et où Frême a été tué par des chasseurs de marons. D’où l’hommage très émouvant rendu à ces esclaves combattants de la liberté. Que faisons-nous ensemble zordi pour être fidèles à tous les rebelles qui ont marqué notre Histoire et rendre le peuple réunionnais libre et responsable afin de faire respecter notre citoyenneté ?

Roger Orlu