Bayalina, par Axel Gauvin… in roman dann la lang kréol rényoné, an fèyton dann Témoignages -66-

Samdi 27 oktob (Katrièm morso)

4 zwin, sanm Axel Gauvin

L’hèr li alonze son zassiète, l’hër-là mêm Lina i arive èk son pare la viande aèl mèm.
– Lé pu la mode manje lo réstan, èl i di Titone sèk.
El i adoussi son kozman pou èl koze sanm Ari :
… Ala po ou, Ari !
Ti-kontan [1], Ari ! Kontan, soman son zié i vire dessi la viande Titone la-volé. Son zié i demande ce viande-là. Néna poin lo temps demande lontan : Titone sé-d’anval ça en vitèsse : kozman Lina i done pa ali lo droi fé ça ?
Si mwin navé lo kèr mwin noré koze sanm Lina. Mwin noré dmande aèl :
– Aou, koça ou i sar manzé, éstèr-là ?
– Aou mèm, koça ou i sar manzé ? èl i réponde amwin.
– Trakasse pa : i arète in bonpé la sosse.
– Mwin ossi i arète la sosse pou mwin.
El noré pète-a-rir. Amwin ansanm.

Sosse-là lé bon, oté ! I fé bien déssande lo riz.
Par l’ot boute la tab, Mano i gaspiye [2] Titone dirèk. Mi di pa rien pérsone, mi ékoute sinpleman :
– Ou la gaingne la tranblade. In !
– Kiça ? Amwin ? Kèl tranblade ! Pou koça la tranblade ?
Mano i koze plüs dousman :
– Ou i koné bien pou kiça ! “Lu” la-rédi sinpleman sa moustache, ou la-moule poiv. In fil gréssé i passé pu !
Moustasse ! Mi passe la min par dsi mon lèv pou mwin vérifié. Mi sent in bon divé pou vréman. Mi éssèye – mazine azot inpé ! – argarde mon moustasse dann fon kiyèr zariko mwin la léshe konm mi ienbou ! Koça mi voi ! La sosse kayé mal léshé, mi voi ! A-soir mwin va trape la glasse papa i sère dan larmoir… Somanké mi pran in kèr ossi, mi vole in kou son gran razoir à min…

Axel Gauvin

Padport

Signaler un contenu

Inn modékri, inn ti lavi, inn komantèr ?