Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Chroniques > Di sak na pou di

Actualité de la philosophie (7) : ubuntu, philosophie africaine

samedi 7 août 2021

Le mot “ubuntu”, issu de langues bantoues du sud de l’Afrique, désigne une notion proche des concepts d’humanité et de fraternité. En Afrique du Sud, ce terme a été employé notamment par les prix Nobel de la paix Nelson Mandela et Desmond Tutu, pour dépeindre un idéal de société opposé à la ségrégation durant l’apartheid, puis pour promouvoir la réconciliation nationale.

Selon l’archevêque Desmond Tutu, auteur de « The Ubuntu Theology », « quelqu’un d’ubuntu est ouvert et disponible pour les autres » car il a conscience « d’appartenir à quelque chose de plus grand. » Une définition commune en donne pour sens « je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous. » Le 14e Dalaï – Lama y voit une similarité avec la notion fondamentale d’interdépendance, et donc que nous devons nous conduire avec le sens de la responsabilité universelle. Le Président des États-Unis, Barack Obama a déclaré le 10 décembre 2013 aux funérailles de Nelson Mandela : « Madiba a compris les liens qui unissent les esprits des hommes. Il a reconnu le fait que nous sommes tous liés les uns aux autres d’une façon que l’œil ne peut voir ; il y a une unité pour l’humanité ; c’est en partageant avec les autres et en nous occupant de ceux qui nous entourent que nous nous réalisons. Tout cela est la conséquence d’ubuntu. »

Actuellement, une grande occasion nous est donnée de pallier à un individualisme forcené, et à un manque de solidarité patent à l’échelle de la planète : se faire vacciner, contribue à sauver des vies humaines, mais surtout permet, à ce que la maladie ne touche pas, encore une fois, les plus démunis d’entre nous.

Radjah Veloupoulé



Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus