CEMÉA : « Encore et toujours lutter contre les extrêmes droites »

1er juillet, par Courrier des lecteurs de Témoignages

Au lendemain du premier tour des législatives de 2024, la situation dans le pays est proche du chaos. Les associations d’Éducation populaire s’inquiètent fortement.

Elles agissent tous les jours au plus près des territoires pour le bien commun et pour tenter de réduire les inégalités sociales. Au regard de leur projet et de ce qu’elles affirment, l’extrême droite au pouvoir non seulement ne les soutiendra pas, mais risque fortement de compromettre le cadre républicain dans lequel elles s’inscrivent depuis leur création… Car, les extrêmes droites veulent changer le paradigme de notre démocratie : changement de la constitution, confiscation de la prise de parole, restriction des libertés publiques… et, surtout, haine de l’altérité sous toutes ses formes.

Il ne s’agit pas ici de soutenir tel ou tel parti, les CEMÉA ne l’ont jamais fait, mais il s’agit de maintenir ce qui fait que nous sommes en démocratie, ce qui fait que les mouvements pédagogiques peuvent agir. Les extrêmes droites ne croient pas en l’éducabilité de tous et de toutes, elles sont virilistes, violentes, et souhaitent la domination d’une catégorie de la population sur toutes les autres.

Nous appelons à la responsabilité des acteurs et actrices politiques en demandant aux candidats et aux candidates les moins bien placées en cas de triangulaire, de se désister pour battre l’extrême droite. Nous appelons également à voter pour tous les candidats et candidates, quelle que soit leur couleur politique, face à un·e candidat⋅e des extrêmes droites.

L’avenir de notre démocratie, de relations internationales apaisées, l’avenir de la planète sont en jeu. Allons voter pour empêcher cette force politique nauséabonde d’arriver au pouvoir au pays des Lumières et des droits humains.

Législatives 2024

Signaler un contenu

Un message, un commentaire ?