Communiqué du GDIR relatif aux vidéos du Père Jean François Lako de Sainte Suzanne en date du 18 mai 2024

6 juin, par Daniel Minienpoullé

Le Groupe du Dialogue Inter religieux de la Réunion, suite aux vidéos de cette homélie de Pentecôte, publiées sur les réseaux sociaux ; déplore les propos de cet officier du culte et prend note des excuses présentées ce jour par le Diocèse de la Réunion.

Ce curé très prolixe s’est permis de véhiculer des propos tendancieux alors que fondamentalement, une religion doit nous servir à nous relier et non nous stigmatiser. Elle est l’expression de notre foi envers le Suprême nonobstant la forme et elle nous permet de faire société.
Rappelons que non sans difficultés et obstacles, après avoir subi deux traumatismes tels que l’esclavagisme et l’engagisme, nous avons ces 176 dernières années, su et pu construire notre identité réunionnaise singulière sur un socle issu d’apports civilisationnels riches en diversité ethnique, cultuelle et culturelle.
Dénigrer les rituels des autres, c’est ignorer les philosophies qui sous-tendent les différentes formes d’expression religieuses présentes sur notre île. L’anthropologie créole véhicule une richesse humaine reconnue et ne pas faire preuve d’équanimité envers toutes ces expressions, notamment religieuses, serait au final faire fi de l’humanité.
A l’image de notre société matérielle, consciemment ou inconsciemment, un mécanisme mercantile insidieux s’installe chez les unes et les autres ; reflet de notre recherche incessante de plaisir, générant ainsi bon nombre de frustrations, d’incompréhensions à l’image du mal être sociétal ambiant.
L’expression de notre foi, ne doit pas revêtir un aspect mercantile où quelque part on « vanterait son produit » ! Ce serait éloigner le fidèle de sa voie spirituelle. Un guide religieux, spirituel doit pouvoir nous aider à creuser notre propre filon religieux sur la base de nos textes et pratiques sacrés, sans pour autant blâmer l’Autre.
Choisir une voie, l’approfondir, s’épanouir spirituellement nous permettrait chaque jour de faire un pas en toute sérénité, de faire preuve d’amour, de partage en harmonie avec mère Nature. Inlassablement travaillons pour une meilleure compréhension de l’Autre, dans le respect et la dignité.

Le président
Daniel Minienpoullé

A la Une de l’actu

Signaler un contenu

Un message, un commentaire ?