Convergence des luttes contre la pollution lumineuse

4 avril, par Courrier des lecteurs de Témoignages

Alors que près de 630 oiseaux avaient déjà été pris en charge par la SEOR en 2022 et 1035 en 2023, 23 associations et collectifs œuvrant pour la protection des citoyens réunionnais et de l’environnement ont rédigé ensemble un plaidoyer envoyé au Préfet de La Réunion le 26 janvier 2024, lui demandant d’agir pour réduire la pollution lumineuse.

Afin de préserver la biodiversité unique de notre île, de garantir la santé des Réunionnais, afin de limiter le gaspillage acté par le plan de sobriété énergétique du gouvernement et pour un avenir soutenable pour nos enfants, nous demandons à M Filippini d’agir pour que :

- soit respectée la loi sur l’extinction des lumières des enseignes et des panneaux publicitaires entre 1h et 6h du matin, selon le décret 2022-1294, applicable dès le 1 er juin 2023.

- pendant la saison d’envol des pétrels, soit pris un arrêté préfectoral visant l’extinction des lumières à partir de 19h30 au plus tard, entre le 1er et le 30 avril, de tous les éclairages sportifs (stades, boulodromes, terrains de tennis, de volley, etc.) et des éclairages non conformes à l’arrêté du 27 décembre 2018 sur les nuisances lumineuses (notamment éclairages blancs >3000 K et ceux non orientés vers le sol). Pour les parcs d’éclairages LED en télégestion, une obligation de baisse de puissance significative (25 % Maximum / la ramenant à 5 % de la puissance maximale) sur cette même période.

- l’état encourage l’extinction des éclairages publics et privés avec des campagnes de sensibilisation chaque année en mars / avril pour protéger les pétrels.

Après avoir eu, le 23 février, une promesse orale de rencontre, la Préfecture reste silencieuse et ne semble pas mesurer l’ampleur du problème à 5 jours du début des Nuits sans lumière. Or, la pollution lumineuse augmente chaque année tout comme le nombre d’échouages de Pétrels. Et pourtant, rarement une action aussi simple que d’éteindre les lumières permettrait de sauver 2 espèces en danger d’extinction !

L’état et nos élus sont-ils prêts à voir disparaître le Timize, dont le cri effroyable nourri encore nos légendes ? Nous, non.

Greenpeace La Réunion
Extinction Rebellion 974
GCOI
Le Taille-Vent
ACSP-Réunion
SREPEN-FNE
SEOR-LPO
Cilaos Mon Amour !
Domoun la Plaine
Kolair 974
Attac La Réunion
5000 pié d’bwa
Surf Rider groupe local
ARBRE
Paysages de France
CCISP
CPLC La Réunion
Vie Océane
ACPEGES
NOI
Le Collectif des Usagers des Jardins de Manapany
L’APRES
ADEFAR


Signaler un contenu

Un message, un commentaire ?