Législatives : des chrétiens se mobilisent contre l’extrême droite

28 juin, par Reynolds Michel

À l’approche d’une échéance électorale décisive qui pourrait donner une majorité à l’extrême-droite, des chrétiens, protestants et catholiques, à travers plusieurs de leurs mouvements et/ou collectifs appellent l’ensemble des fidèles de leurs confessions respectives à « voter massivement » contre le RN aux élections législatives des 30 juin et 7 juillet prochains.

« Aime ton prochain comme toi-même » (Mc 12, 31).
Chrétiennes et chrétiens, c’est ce que nous nous efforçons de vivre à la suite de Jésus-Christ. Alors que le Rassemblement national est aux portes du pouvoir, nous affirmons notre opposition déterminée à l’extrême droite et à ses idées.

La haine et la détestation ne peuvent être la base d’une société juste et fraternelle

« Face aux difficultés de nos vies, aux crises que traverse notre société, il peut être tentant de chercher un bouc émissaire. L’extrême droite nourrit notre peur d’un étranger qui nous mettrait en danger. Elle attise la rancœur et instrumentalise le sentiment de déclassement d’une partie de la population. La réponse qu’elle apporte à ces difficultés économiques et sociales - bien réelles - n’est que manipulation et illusion. Ne tombons pas dans son piège... Au nom de notre foi, nous voterons contre l’extrême droite », lance le collectif Justice et Espérance (texte signé par 10 000 chrétiens, dont des représentants protestants et plus de 70 prêtres, le 18/06/2024).
˝L’étranger”, est le bouc émissaire du Rassemblement national, selon une coordination regroupant 6 000 chrétiens et chrétiennes (La Croix, 19 juin 2024). Elle appelle à voter également contre le RN en s’appuyant sur la parabole du bon Samaritain (Luc, 10, 25-37). L’homme blessé, abandonné au bord de la route, est secouru par un étranger. L’Évangile renverse nos schémas de pensée, il nous appelle à prendre soin de tous nos frères et sœurs, par amour, sans aucune exception d’origine ou de religion, en reconnaissant l’égale et infinie dignité de chaque personne humaine. À la suite du Christ, l’espérance en un monde de compassion et de justice nous met en action. Ensemble, votons en fidélité à nos valeurs.
Pour terminer les 6 000 signataires du collectif demandent aux responsables religieux de « se mobiliser fermement contre l’implantation des idées d’extrême droite dans notre pays et plus particulièrement dans nos communautés : « Nous demandons également aux institutions religieuses de se positionner explicitement. Par le passé, quand l’extrême droite était au second tour de l’élection présidentielle, nos Églises ont déjà clairement dénoncé « le candidat de l’exclusion, du mépris et de la haine, [qui] détourne l’Évangile à son profit ». Elles nous ont invités à « protéger notre démocratie […] et faire barrage aux propositions du Rassemblement national, fondées sur la mise en cause des libertés fondamentales (pensée, presse, manifestation, enseignement…) » Alors que de plus en plus de chrétiennes et chrétiens sont tentés par ces votes identitaires, nous appelons tous les responsables religieux à se mobiliser fermement contre l’implantation des idées d’extrême droite dans notre pays - et plus particulièrement dans nos communautés ».

Un positionnement clair : faire barrage à l’extrême droite

« Nous craignons qu’une victoire de l’extrême droite ne réveille les monstres qui sommeillent dans notre société et s’accompagne d’une multiplication des agressions » en raison de l’origine ou de la religion, explique Aurélie Radisson, chargée de l’accueil et des droits des étrangers au Secours catholique et signataire du collectif Justice et Espérance.
Pour le mouvement Pax Christi France, qui appelle « à ne pas bâtir notre avenir sur des bases qui rejettent le message de l’Évangile », il est des moments dans nos vies où nous sommes appelés à des choix de conscience. Les prochaines élections constituent cet instant où nos choix cristalliseront les tensions de nos sociétés et orienteront des décisions qui les transformeront radicalement. « Le fait, pour une part importante de la population, de ne pas avoir été réellement écoutée ces dernières années génère une colère qui emporte tout, tel un torrent de montagne après l’orage. Jusqu’à la démocratie et les droits de l’Homme ? ».
L’Évangile de Mathieu, chapitre 25, versets 31 à 46, invite le chrétien à accueillir toute personne humaine comme le Christ. Or, « les programmes politiques qui disent répondre à nos peurs face aux défis d’un monde violent et déshumanisé par l’individualisme, la recherche du bouc émissaire qui porte sur lui la responsabilité de nos échecs collectifs, suscitent aujourd’hui l’adhésion en travestissant le message de l’Évangile et les valeurs humanistes. Ils véhiculent en réalité la peur ou la haine de l’autre dont ils rejettent l’humanité et rationnalisent l’exclusion. Ils portent le ferment de l’autodestruction. »
Conséquemment, « nous ne pouvons pas bâtir notre avenir sur ces bases », déclare l’Appel de Pax Christi. « Notre devoir est de chercher à promouvoir la liberté, la fraternité, la justice et la démocratie qui sont les fondements de la paix et de la concorde dans toute société humaniste. Il est donc temps d’éveiller sa conscience » (Pax Christi France, 14 juin 2024).

À la veille du premier tour des élections législatives, nous affirmons et réaffirmons avec les chrétiens signataires de ces prises de position (ci-dessus) que les idées du Rassemblement Nationale ne sont absolument pas compatibles avec notre lecture de l’Évangile. Nos choix nous engagent, nos choix ont des conséquences. Quelle société voulons-nous construire ?

Ensemble, votons en fidélité à nos valeurs.

Reynolds Michel

Législatives 2024

Signaler un contenu

Un message, un commentaire ?