Di sak na pou di

De la neige, à la foire automobile de Bras-Panon !

Paul Dennemont / 26 juillet 2018

JPEG - 17.3 ko

Comme chaque période de congés scolaires, le réseau routier de l’île est moins encombré. C’est le cas en ce moment. On y circule à peu près convenablement. Encore trois semaines avant le retour du cauchemar qui ira en s’amplifiant.
Cela n’aura rien d’étonnant. Et pour cause, la vente de véhicules neufs continue d’exploser. 2017 ayant été même une année record avec plus de 25 000 voitures particulières vendues, et ça roule pareillement pour le premier semestre de cette année. Les concessionnaires se frottent les mains. C’est le résultat logique de la politique du tout - automobile voulue par l’actuelle majorité régionale depuis 2010.
Cette incitation à investir dans l’achat de véhicules et grossir incessamment le parc automobile a aussi une autre conséquence beaucoup moins réjouissante : les accidents de la route se multiplient, les drames se succèdent, 28 ou 30 morts depuis le début de l’année !

Face à ce constat, une nouvelle politique des transports, un nouveau mode de déplacement sont nécessaires dont le tram-train - ce projet de Paul Vergès - qui hante, semble-t-il, de plus en plus les services de l’Hôtel de Région.

Un sentiment que – visiblement - ne partage pas Daniel Gonthier, le Maire de Bras-Panon, qui a décidé - pour rentabiliser son champ de foire, autrement-dit pour du pognon - d’organiser en octobre prochain, pendant 12 jours, une foire de l’automobile dans sa commune où il attend plus de 100 000 visiteurs et des clients potentiels. Tout a été prévu. Les acheteurs pourront, après avoir sorti leurs chéquiers, repartir de la foire au volant de leurs bolides et pourront, en cas de besoin, s’offrir les services et conseils de la Miss qui sera élue à cette occasion !

Par ailleurs, une belle surprise attend le public qui va assurément se régaler. Nos météorologues péi jurent qu’il va neiger à Bras-Panon, à cette occasion. Les prévisions de nos spécialistes annonçant, l’autre semaine, matin et soir, de la neige sur nos pitons, sont à oublier. Vive la foire !

Paul Dennemont