Di sak na pou di

« Discriminer Samuel Mouen c’est pietiner le vivre ensemble et l’unite reunionnaise ! »

Courrier des lecteurs de Témoignages / 11 décembre 2018

JPEG - 17.3 ko

Le « Vivre Ensemble », concept le plus porteur d’espérance pour l’Unité Réunionnaise, ne serait – il pas mis à mal si l’on passe sous silence, la xénophobie, l’intolérance, les agressions verbales et physiques que subies par la personne de Monsieur Mouen ?
Gilet Jaune ou pas, pourquoi cet homme, qui porte la parole depuis presque 30 ans sur la place publique, pour la défense des plus modestes, doit-il être livré à la meute populaire, pour son soutien discret au Mouvement du 17 novembre, dont il se dit qu’il est par ailleurs, qu’il est un des principaux artisans localement ?
A qui profite le crime ?
On veut renforcer les liens, les passerelles avec l’Afrique, berceau du peuplement de La Réunion, et l’on discrimine ouvertement, un originaire africain, au service de La Réunion et Des Réunionnais, notamment les plus défavorisés ?
Discriminer Monsieur Samuel Mouen participe-t-il du « Vivre Ensemble - Travailler Ensemble – et Avancer Ensemble », dans un contexte où La Réunion « est en proie à un soulèvement de La population, résultant d’un système socio-économique asphyxiant », que dénonce ce Monsieur depuis de nombreuses années, bien avant l’apparition des « Gilets Jaunes » ?
Pourquoi la tête de M. Mouen serait-t - elle mise sur le billot ?
Et pourquoi est – il important de mettre en avant, « Le Vivre Ensemble » et ne pas dénoncer les attaques dont est victime Monsieur Samuel Mouen, du fait de ses origines africaines ?
Par ce courrier des lecteurs, et pour notre part, non seulement nous dénonçons les agressions, les violences physiques et verbales, mais aussi, et surtout, la discrimination dont il a été victime devant la Préfecture de La Réunion, au grand dam D’une large majorité Des Réunionnais qu’il défend par ailleurs.
Par conséquent, nous interpelons publiquement, le « Groupe de Dialogue Interreligieux » et l’ensemble de ses membres, en raison de leur silence particulièrement choquant !
Enfin, nous nous demandons, où sont passes les chantres de l’unité réunionnaise et du vivre ensemble à La Réunion ?
Pour nous, on aime ou on n’aime pas Monsieur Mouen, le discriminer, revient honteusement, à piétiner l’Unité Réunionnaise et Le Vivre Ensemble !

Agathe Natiembe
Aurélie Lebreton
Aline Tian Van Kai
Vincent Foucque
Issop Ingar