Di sak na pou di

Ensemble, vivons la paix…

Témoignages.re / 18 septembre 2019

L’occasion m’a été donnée, il y a une dizaine de jours, de rencontrer des militants du COSE (« Comité d’Organisation Servir Ensemble »). Cette association pose la question de l’urgente nécessité de « servir ensemble en faveur de la Paix à La Réunion », une Paix qu’il est nécessaire de vivre les uns à côté des autres.

Il y a une semaine, nous étions en pleine visite du Pape François dans notre région de l’Océan Indien. Et il est heureux que la Presse réunionnaise ait alors souligné combien la communauté musulmane de Madagascar, à travers deux dirigeants de sa principale association sunnite, le Cheick Abdoul Hady et Danil Ismaël, avait tenu à participer, de manière active et efficace, aux préparatifs de l’accueil du chef de l’église catholique. Dans un communiqué à l’attention de l’opinion publique, la communauté musulmane de la Grande Ile déclarait notamment : « Nous prônons la paix, l’amitié et la solidarité au sein de la société à Madagascar ».

Oui, il est nécessaire que, ensemble, nous vivions la Paix. Et il est bon que les médias nous montrent que, partout dans le monde, il ne manque pas d’hommes, de femmes, de jeunes, de responsables politiques ou associatifs qui s’engagent pleinement pour que le message de Paix devienne une attitude et un comportement du plus grand nombre sur notre Terre.

Dans notre île, comment ne pas relever, dans chacune de nos vingt-quatre communes, ces lieux qui ont été bâtis par les réunionnais pour être des symboles forts qui disent que notre diversité est une richesse qui n’a pas de prix ?

L’ancien élu du Port que je suis ne manque jamais de souligner les messages de Paix que sont par exemple, d’une part, le cimetière paysager dont la caractéristique est d’offrir leur dernière demeure, dans un vaste lieu agréablement planté, à tous ceux qui le souhaitent, et, d’autre part, la zone cultuelle où les lieux de pratique de religions différentes se côtoient dans un même Parc, en plein cœur de la cité.

Dans le monde entier, et donc dans notre île, les sportifs ne donnent-ils pas tous les jours l’exemple de la fraternité qui s’impose malgré les enjeux d’un moment, enjeux qui, certes, rendent nécessaire la présence d’un arbitre sans pour autant empêcher que, dans la grande majorité des rencontres, les poignées de mains et les accolades ne s’échangent au coup de sifflet final ?..

Nous devons ne jamais manquer l’occasion de souligner combien notre Humanité est riche d’hommes et de femmes qui sont mobilisés pour que le « Vivre ensemble en faveur de la Paix » s’impose à tous. Oui, disons-le, nous pouvons ici être positifs.
Ce samedi 21 Septembre, à 18 heures, à Gillot, dans les locaux de l’aéroport, une conférence sur ce thème sera animée par le Professeur Thierry Malbert, de l’Université de La Réunion. On peut penser que, dans la salle, des voix témoigneront de tout ce qui est fait ici et ailleurs dans le monde pour que l’objectif de la Paix soit un engagement de chaque jour chez le plus grand nombre d’entre nous.

Raymond Lauret