Di sak na pou di

Il y a 32 ans, le triomphe du PCR aux législatives et régionales de mars 1986

Paul Dennemont / 16 mars 2018

JPEG - 17.3 ko

Le 2 janvier 1956, la liste communiste aux législatives, à la Réunion, enlève 2 sièges sur 3 : Paul Vergès et Raymond Mondon. Le 3e revenant à Raphaël Babet de l’UDSR. 1958 voit la naissance d’une nouvelle constitution, promulguée le 4 octobre de la même année.

De nouvelles élections ont lieu dans trois circonscriptions que compte notre Ile, les 23 et 30 novembre. Mais entretemps, Jean Perreau Pradier, le célèbre nouveau Préfet de La Réunion, depuis le 12 juin 1956, avait réussi l’œuvre qui lui avait été confié. Les communistes sont naturellement éliminés. Paul Vergès dénonce avec fermeté le trucage opéré pour écarter les communistes de l’Assemblée Nationale.

Trente ans après la victoire de 1956, le 16 mars 1986, Paul Vergès et Elie Hoarau sont élus députés de la Réunion. Le PCR recueillant 58 845 voix, soit 29,37 %. Le 14 octobre 1987, Paul Vergès et Elie Hoarau présentent leur démission, au Président de l’Assemblée Nationale, en protestation de la loi du 31 décembre 1986, privant les Réunionnais de leur droit à l’égalité sociale.

Ce même 16 mars 1986, les Réunionnais votent aussi pour les élections Régionales. La liste PCR obtient 13 sièges, celle de Pierre Lagourgue 8 sièges, la liste Fruteau 6, et la liste Debré 18 . Le 21 mars 1986, Pierre Lagourgue est élu Président du Conseil Régional.

Les 13 élus du PCR siégeant à l’assemblée régionale sont alors : Paul Vergès – Elie Horau – Mario Hoarau – Philippe Berne – Laurent Vergès – Roger Hoarau – Claude Hoarau – Lucet Langenier – Ary Payet - Roland Robert – Jean Max Hoarau – Bruny Payet – Huguette Bello. Ce 16 mars 2018, il y a 32 ans.

Paul Dennemont