Di sak na pou di

Je lis le journal catholique La Croix et je vote PCR

Courrier des lecteurs de Témoignages / 8 avril 2019

JPEG - 17.3 ko

Avant que l’aube se lève, cette aube chère à Verlaine mais aussi à moi, je lis, je lis Tous les articles proposés au « menu du jour » du journal La Croix. Un moment de lumière. Un moment de gratitude de félicité. Je poursuis ce moment en lisant mon journal Témoignages.

Mes amies, mes amis qui savent que j’ai perdu la foi savent que je suis à sa recherche trouvent normal que je lise La Croix. Elles, ils spéculent et… pensent que je retrouverais cette foi. Cette foi qui m’habitait. Cette foi qui faisait que les autres me surnommaient « Mon Père » et encore aujourd’hui lors de mes actions humanitaires à Madagascar, les enfants, les femmes m’appellent « Mon Père ». Je sais que je vie « les enseignements de JÉSUS-HOMME. Quel homme merveilleux. Je lui dois beaucoup, beaucoup. Il m’a appris à aimer l’autre… il m’a appris à être humble.

Peut-on comprendre que lui Jésus-Homme-Dieu ait accepté d’être un tout petit bébé, à grandir comme tous les enfants, à accepter la mort de son Père. Il a accepté de vivre simplement oui simplement sans faste comme les autres.. ; et pourtant il était Dieu. Il m’a enseigné à pardonner, à protéger les faibles (la prostituée lapidée). Il a reconnu que les mamans doivent être aimées et mettre fin à leur souffrance. (Lazare lève-toi et marche…) Il m’a appris qu’il faut donner à manger au peuple qui a faim avant de lui parler de.. la multiplication du pain.. Il a voulu que la fête continue (les noces de Cana). Il a accepté de porter cette croix lourde qui par trois fois lui a fait plier les genoux… C’est lui qui m’a fait comprendre que ces marchands n’ont rien à faire dans le temple, dans les Eglises (je pense à ces hypocrites qui vont à la messe rien que pour la parade et nana dan pèi)
Oui Jésus-Homme me guide et suis heureux de faire les travaux pratiques qu’il m’ a donnés à réaliser. Et j’ai souvent à mes côtés des camarades communistes. Nous partageons le même idéal : mettre fin à cette souffrance humaine. Avec eux j’ai découvert que j’étais catho-coco ou coco-catho..

Alors chaque matin dans cette aube j’attends la venue du soleil. A ses premières lueurs je souris… je sais que la lumière rose, cette couleur rose du soleil, la couleur du bonheur, c’est l’annonce triomphale de la lumière sur les ténèbres. C’est la venue de Jésus-Homme sur terre. C’est la venue de la Paix. C’est l’annonce que c’est la fin de cette putain de misère. C’est pour nos mamans la fin de la violence. C’est le bonheur humain. Je regarde le ciel et je souris.
Oui la victoire de la lumière sur les ténèbres. Mais pourquoi certains ont-ils décidé de l’éteindre cette lumière ? Oui pourquoi ?
Je regarde cette belle victoire et je bois ce café au couleur de mon pays… La Réunion. Suis heureux de lire La Croix. Suis heureux de lire Témoignages. Suis heureux de votre PCR.

Aimé de Palmiste Rouge un yab