Di sak na pou di

L’honneur perdu de la fonction républicaine

Ary Yée Chong Tchi Kan / 3 février 2020

JPEG - 68.3 ko
Didier Robert, président de la Région Réunion.

Le 4 janvier certains médias ont publié mon courrier : “Pourquoi le doute s’est emparé du Président de Région ?” Je prenais appui sur une phrase essentielle de son discours à la Trinité, le 15 décembre : “Si les Dionysiens le veulent, je serais leur maire à temps plein”. J’apporte aujourd’hui 2 éléments supplémentaires.

1- Le 21 janvier 2020, il s’est rendu à la Mairie pour procéder à son inscription sur la liste électorale. Cette formalité ayant été accomplie dans la journée, le soir même il annonce à ses amis réunis dans la salle Candin qu’il est leur candidat. Fin du suspense.

2- Le 30 janvier 2020, il fait voter un budget régional diminué de 248 millions d’euros pour cette année, soit 24 % par rapport à l’année dernière. Cette formalité accomplie, il lance ses amis dans la campagne municipale. Cette importante baisse n’apparaissait pas lors des discussions sur les orientations budgétaires du 28 novembre.

Ces 2 informations accentuent l’idée que le Président de Région nage en plein doute. Il ne semble plus maîtriser son propre calendrier électoral, encore moins le dernier budget de sa mandature. A l’évidence, il a cherché des solutions pour combler ce déficit mais en vain.

Car, c’est énorme 248 millions d’euros ! C’est environ la paye annuelle de 2000 agents communaux. C’est presque le chiffre d’affaires cumulé de la SIDR et SHLMR qui gèrent plus de 50 000 locataires et des milliers d’agents. Le monde économique est tétanisé et aphone. Que faire, alors ?

Je ne suis pas de son camp politique et j’expose politiquement. Le plus grave pour moi, c’est l’honneur perdu de la fonction républicaine. Avec 248 millions d’euros en moins dans l’économie réunionnaise, on démissionne en bloc. Il n’y a pas d’excuse. Ses amis ne sont pas crédibles quand ils le poussent à l’humiliation sur Saint-Denis.

Ary Yée Chong Tchi Kan