Di sak na pou di

La Réunion pas épargnée par la réduction des moyens dans la lutte contre le chômage

Courrier des lecteurs de Témoignages / 5 octobre 2018

JPEG - 41.2 ko

·  180 000 demandeurs d’emplois inscrits à Pôle Emploi Réunion dont 60 000 en attente d’un accompagnement,
·  55% des demandeurs d’emploi sont des chômeurs de longue durée,
·  Depuis 5 ans, le nombre de demandeurs d’emploi indemnisés par Pole Emploi a progressé, passant de 59 900 en octobre 2014 à plus de 70 300 aujourd’hui.
Dans ce contexte, la baisse programmée de plus de 3 milliards d’euros d’ici 2022, soit 25 % du budget du ministère du travail dont Pôle emploi est le principal opérateur, disparaitra et entrainera mécaniquement une véritable « saignée » dans les effectifs.
Pire : l’Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS) travaille actuellement avec la direction générale à la définition d’un modèle mathématique permettant de répartir ces suppressions de postes dans le réseau en fonction des charges de travail dans les trois années à venir.
Ainsi, les craintes soulevées par les organisations syndicales, dont la nôtre, depuis des mois, se révèlent fondées.
Ce sont bien plusieurs milliers de postes que la direction générale de Pôle Emploi s’apprête à sacrifier pour satisfaire aux exigences comptables et technocratiques de ce gouvernement « des riches ». La Réunion ne sera pas épargnée. Les demandeurs d’emploi, faute d’un réel accompagnement, seront par contre encore plus contrôlés.
Le SNU Pôle Emploi FSU, dénoncent ces suppressions d’emplois dans un contexte d’augmentation du chômage et de chute sensible des créations d’emplois dans notre pays.
Le SNU ne cautionne pas ces orientations budgétaires.
Le SNU exige un plan de recrutement massif pour renforcer le nombre d’agents afin d’accompagner les demandeurs d’emploi tout au long de leur parcours ainsi que la cédéisation de l’ensemble de nos collègues précaires
Le SNU demande au gouvernement de renoncer à ce projet et lui rappelle qu’il n’y a pas un agent de trop à Pôle emploi !
Nous appelons tous les personnels à se mobiliser le 9 octobre prochain contre les multiples régressions sociales portées par ce gouvernement et leurs graves conséquences pour notre avenir.

SNU Pôle Emploi FSU