Di sak na pou di

Le mot « gourou » utilisé pour désigner des responsables de sectes : insulte à l’hindouisme

Radjah Veloupoulé / 16 juin 2021

De nouveau, une chaîne télévisée utilise le mot « gourou » pour désigner un responsable de secte, évidemment dans le collimateur de la justice.

JPEG - 17.3 ko

C’est encore une fois, une grave erreur des rédactions de presse de mépriser une religion qui tient une place aussi importante à La Réunion. Ce mot désigne une personne hautement respectable dans l’hindouisme, puisqu’il désigne un maître spirituel authentique qui a la charge de guider les disciples vers la libération spirituelle.

Pourquoi les journalistes qui utilisent ce terme ne respectent pas la simple décence, et ne trouvent pas un substitut pour éviter de froisser les consciences, simplement en consultant un dictionnaire, ou mieux, s’éduquer à l’altérité, indispensable pour vivre en société ? La reconnaissance de la différence, implique de ne pas user de mot polysémique, dans le but de choquer, devaloriser, et insulter.

Éthique, déontologie, civisme, remise à niveau, Mesdames et Messieurs les journalistes !

Radjah Véloupoulé