Di sak na pou di

Les 150 : les membres de la Convention citoyenne pour le climat annoncent la création d’une association

Les 150 / 26 juin 2020

JPEG - 17.3 ko

Nous, citoyennes et citoyens libres, indépendants de tout parti ou influence, représentatifs de la diversité de la société française, nous sommes 150 femmes et hommes âgés de 16 à 80 ans de toutes origines et professions. Nous avons été tirés au sort pour être membres de la Convention Citoyenne pour le Climat qui s’est tenue du 4 octobre 2019 au 21 juin 2020 à Paris au Conseil économique, social et environnemental (CESE).

Pour cette expérience inédite et historique de démocratie participative, nous avons vécu ensemble, pendant 9 mois, une expérience humaine inédite et intense qui nous a amené à prendre conscience de l’urgence climatique. Beaucoup d’entre nous ont exprimé le fait de s’être pris « une claque » lors du premier week-end où les faits scientifiques nous ont amené à comprendre que la Terre peut vivre sans nous, mais que nous ne pouvons pas vivre sans elle. Pour répondre à la question qui nous était posée, « Comment réduire d’au moins 40 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, dans le respect de la justice sociale ? », nous avons échangé librement dans la pluralité de nos opinions. Nous nous sommes nourris d’échanges avec des experts et des représentants économiques, associatifs et publics, afin d’être en capacité de rédiger des mesures concrètes, en connaissance de cause et en toute indépendance.

Dès aujourd’hui, nos propositions pour limiter le dérèglement climatique et plus largement répondre aux problématiques écologiques, ne nous appartiennent plus. Nous vous les remettons à vous, Françaises et Français, et vous invitons tous et toutes, voisins, parents, amis, collègues à vous en saisir, à les critiquer, à débattre, et à envisager l’avenir avec autant de responsabilité, d’esprit critique, d’investissement et de passion que nous avons eu l’honneur et le plaisir de le faire.

Aujourd’hui, nous avons décidé de poursuivre notre engagement en créant l’association “Les 150” dont les objectifs sont de :
● suivre les avancées des différentes propositions que nous aurons remises au Gouvernement le 21 Juin prochain lors de la 7e session de la Convention ;
● présenter aux acteurs, politiques, économiques et aux citoyennes et aux citoyens, les travaux de la Convention ;
● continuer à partager avec les Françaises et Français ce que nous avons vécu : notre expérience démocratique, nos prises de conscience de l’urgence climatique et nos propositions afin qu’elles soient comprises et partagées.

Dès le 22 Juin, nous serons disponibles pour défendre nos mesures, accompagner leur compréhension et expliciter leurs sens. Nous souhaitons l’appropriation par tous de ce “bien commun” avec l’objectif que nos recommandations soient appliquées au plus vite. Nous considérons que la réussite de cette Convention dépendra en grande partie du respect par l’Exécutif de son engagement à transmettre nos propositions « sans filtre », c’est-à-dire sans être reformulées ni adaptées, mais également à leur prise en compte par le pouvoir Législatif.

Un exercice inédit dans la vie démocratique française, mais qui ne pourra véritablement faire date que si les 67 millions de citoyens se mobilisent pour prendre part à ce projet de société.

Derrière le respect d’une promesse démocratique, c’est en réalité une mobilisation inédite pour faire naître ce fameux « monde d’après » tant évoqué durant la crise sanitaire. Car c’est un nouveau modèle de société que nous dessinons à travers ces propositions.

L’association des 150