Di sak na pou di

Les caricatures religieuses sont-elles indispensables ?

Radjah Veloupoulé / 22 octobre 2020

JPEG - 17.3 ko

Face à l’attentat qui a mis fin à la vie d’un enseignant d’histoire-géographie, certains politiques répliquent en disant qu’il faut hausser le ton et diffuser encore plus largement les caricatures religieuses. Je suis moi-même enseignant, et je me pose la question d’une telle surenchère.

A La Réunion, nous connaissons la valeur de la laïcité, puisque coexistent les trois plus grandes religions du monde, christianisme, Islam et hindouisme, sans que la laïcité soit mise en péril. Nous avons réussi à dépasser la dualité en respectant les croyances religieuses et la loi républicaine, sans que les symboles du sacré ne soient atteintes et sans exciter les passions, et c’est un équilibre fragile que nous devons préserver en cultivant intelligence et vigilance morale.

La liberté d’expression nécessite-t-elle de froisser les sensibilités religieuses ? Si les tenants d’une laïcité vengeresse tiennent à exacerber les ressentiments, il est à craindre que s’ouvrira une spirale sans fin, où la violence n’aura guère de limites. Sachons raison garder, et œuvrons tous ensemble, parents, élèves, enseignants, administratifs, politiques, dirigeants religieux, pour apaiser les tensions, et préserver une société déjà largement soumise à des souffrances qui s’accroissent d’une manière exponentielle.

Radjah Véloupoulé



Un message, un commentaire ?

Signaler un abus



Messages






  • La déclaration des droits de l’homme de 1789 qui est toujours considéré comme un texte fondamental de notre république donne à tous les hommes le droit de choisir leur religion et de la pratiquer librement sans porter atteinte au droit des autres, et la loi de 1905 est venue préciser les limites et les conditions d’application de ce droit fondamental pour permettre à chaque religion de s’épanouir et de se développer , mais cette loi n’a pas interdit de commenter ou de donner son idée sur le contenu de chaque religion . Les musulmans ont le droit de critiquer la religion chrétienne er les chrétiens ont le droit d’en faire autant avec l’Islam et notamment d’utiliser la carricature comme moyen d’expression de leurs pensées .

    Le but de la carricature est souvent de choquer pour attirer l’attention sur un point précis et lorsqu’elle est excessive et abusive les personnes visées peuvent saisir la justice pour demander le retrait de la carricature et éventuellement des réparations , mais en aucun cas elles peuvent sanctionner elles mêmes les auteurs de carricatures ou ceux qui les utilisent si leur susceptibilité est froissée et aller jusqu’à l’assassinat .

    Dans notre pays Dieu n’est pas au dessus de nos lois , et il ne peut autoriser à tuer parce que sa susceptibilité est froissée . Toutes violences ou atteinte aux personnes faites au nom de Dieu doit être considérée comme une violation de nos lois . Vox populi vox dei ; et non vox dei vox populi . Sur terre ce sont les hommes qui font les lois même s’ils peuvent être inspirés et influencés par leur religion . Mais en principe le législateur doit s’efforcer de rester neutre lorsqu’il vote les lois car sa loi s’applique à tous les citoyens quelque soit leur religion. C’est la première chose que l’on devrait enseigner à eux qui viennent vivre chez nous en voulant continuer de vivre comme dans leur pays d’origine . Les étrangers qui viennent vivre chez nous doivent se soumettre à nos lois su non ils apparaissent comme des envahisseurs . La France est une terre d’accueil pas une terre d’invasion et de conquête et ceux qui se comportent comme des envahisseurs et ne respectent pas nos lois et refusent de s’intégrer dans notre tissu social et culturel devraient être sanctionnés selon la gravité de leurs fautes et être refoulés et renvoyés chez eux .

    Nous devrions montrer aucune faiblesse pour ceux qui s’attaquent aux fondements de notre république et rester extrêmement vigilants lorsque ces attaques sont faites au non de Dieu .

    Article
    Un message, un commentaire ?